Bande dessinée

The Hoochie Coochie orchestre son retour

Gautier Ducatez, lors du festival de bande dessinée Circus en 2019. - Photo DR

The Hoochie Coochie orchestre son retour

En difficulté ces dernières années, l’éditeur de bande dessinée opère sa mue. Après l’ouverture d’une librairie-galerie et un changement de diffuseur-distributeur, il revient à la rentrée avec un renouveau de ses ambitions éditoriales.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 19.08.2021 à 12h52,
Mis à jour le 19.08.2021 à 13h00

L’année 2020 a marqué la restructuration de l’éditeur indépendant de bande dessinée The Hoochie Coochie avec l’ouverture d’une librairie-galerie, un changement de diffuseur distributeur et un renouvellement éditorial à venir dès le mois août. 

Après une période de turbulence économique, cette maison associative fondée en 2004 a entamé sa mue en novembre 2020 en ouvrant sa librairie-galerie dans le centre-ville de Die (Auvergne-Rhône-Alpes), une localité "avec peu d’habitants mais beaucoup de touristes et une forte dynamique culturelle", souligne Gautier Ducatez, cofondateur et éditeur historique de The Hoochie Coochie. "J’avais cette envie, depuis longtemps, d’avoir un tel espace. Nous travaillons avec des auteurs, comme Alex Baladi, qui proposent des expositions qui ne reposent pas sur de simples accrochages de planches sur les murs", poursuit-il. 
 
Exposition consacrée à Alex Baladi à la librairie-galerie The Hoochie Coochie, du 22 juillet au 15 septembre 2021. - Photo DR
En y exposant aussi des artistes avec lesquels il "ne travaille pas nécessairement", Gautier Ducatez voit en sa librairie-galerie une manière de "[s’]ouvrir à de nouvelles choses" et d’enrichir sa réflexion sur ses ambitions éditoriales. "C’est pas mal d’avoir un espace de test", assure l’éditeur.

Pour son retour sur la scène de la bande dessinée, l’éditeur a rejoint, au cours du premier semestre 2021, le diffuseur et distributeur Les Belles Lettres et prépare la publication de cinq titres pour la fin d’année. A commencer par Revanche, le 20 août, signé par Baladi, l’un des auteurs emblématiques de la maison. Dans cet ouvrage, qui fait suite à Rénégat (2012), un prisonnier présumé coupable d'avoir commis un meurtre raconte son parcours à son geôlier tandis qu'un braquage chamboule le quotidien d'un village du far-west américain. Avec Anders et le château (22 octobre), Gregory Mackay poursuit les aventures du jeune Anders entamées en 2016. 

Maturité

Pour "réaffirmer son identité", The Hoochie Coochie va également rééditer des titres "iconiques" épuisés depuis quelques années comme Jamestown de Christopher Hittinger le 10 septembre et son best-seller Détective Rollmops d’Olivier Philipponneau, Renaud Farace et Raphaële Enjary le 5 novembre. Enfin, la maison accueille une nouvelle autrice : l’Australienne Mandy Ord qui publiera son récit autobiographique Sur les toits le 8 octobre. 

"The Hoochie Coochie n’opère pas un changement d’identité mais entre dans la maturité : nous allons publier des livres qui vont repousser les limites que nous avions seulement touché jusqu’ici. Je veux réaffirmer l’axe fort de la bande dessinée qui s’intéresse aux sciences humaines et continuer de creuser notre sillon dans la branche jeunesse", affirme Gautier Ducatez. Dès l’année prochaine, l’éditeur adoptera un rythme de parution de six à sept titres par an. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités