Hugo Claus et Chantal Sébire : des livres militent pour l'euthanasie active

Hugo Claus © Olivier Dion

Hugo Claus et Chantal Sébire : des livres militent pour l'euthanasie active

Après la mort de l'écrivain belge Hugo Claus par euthanasie le 19 mars et celle de Chantal Sébire, atteinte d'une tumeur incurable au visage, trois livres, à paraître dans les prochaines semaines, vont prolonger le débat sur la fin de vie.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Verry,
avec nv,
Créé le 20.03.2008 à 00h00,
Mis à jour le 20.03.2008 à 00h00

Depuis la mort de Vincent Humbert en 2003 et le combat de sa mère en faveur d'une légalisation sur l'euthanasie, le débat ne cesse de rebondir.

Le choix de Hugo Claus, qui vient de mourir à 78 ans par euthanasie alors qu'il était atteint de la maladie d'Alzheimer, et le combat de Chantal Sébire pour une mort digne avant que sa tumeur au visage ne dégénère, s'intègrent dans un débat éthique dont trois livres à paraître en l'espace d'un mois se font l'écho.

La première semaine d'avril sortira chez Fournel (De Borée Diffusion) L'autodélivrance assistée et l'euthanasie d'exception, par le docteur Jean Guilhot ; la préface est écrite par la députée des Hautes-Alpes Henriette Martinez, membre de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD).

Le 18 avril paraîtra chez Aden Face à la mort : l'euthanasie, des témoignages recueillis à Anvers par Lisette Mertens et Christine Lafaille.

Enfin, le 2 mai, l'avocat de Chantal Sébire, Gilles Antonowicz, publiera chez Bernard Pascuito Moi, Hervé Pierra, ayant mis six jours à mourir, consacré au cas de ce jeune homme mort en 2006 après huit année d'état végétatif.

Ce récit du combat de ses parents pour que les médecins acceptent de laisser mourir leur fils dénonce “l'hypocrisie de la législation française votée à la suite de l'affaire Humbert”.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités