rentrée BD

Hugo Pratt, Martin Quenehen, Bastien Vivès, « Corto Maltese. Océan noir » (Casterman) : Le vagabond des mers

OCEAN NOIR - Photo © CASTERMAN

Hugo Pratt, Martin Quenehen, Bastien Vivès, « Corto Maltese. Océan noir » (Casterman) : Le vagabond des mers

Un album one shot de Corto Maltese, porté par le scénario rythmé de Martin Quenehen et par le souffle du dessin de Bastien Vivès. Tirage à 100000 exemplaires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Claire Norot,
Créé le 26.08.2021 à 12h00,
Mis à jour le 27.08.2021 à 08h00

C'est un album de Corto Maltese plein de surprises que publient les éditions Casterman en cette rentrée. Après avoir relancé la série avec Juan Díaz Canales et Rubén Pellejero, l'éditeur publie cette fois-ci un one shot en marge de l'arc narratif. Océan noir est réalisé par un duo inattendu, Bastien Vivès et Martin Quenehen - qui avaient déjà fait équipe en 2020 pour le polar Quatorze juillet. Autre audace : avoir situé le récit en 2001, loin de l'époque de la série d'origine.

Ce qui ne change pas en revanche, c'est la grande aventure qui emmène le héros au bout du monde. Dans Océan noir, il voyage du Japon à l'Espagne en passant par le Pérou, sur les traces d'une pierre semée de pointes d'or, de narcotrafiquants et d'une secte d'ultranationalistes japonais. On retrouve par ailleurs ce qui semble un passage obligé de toute reprise patrimoniale, à savoir des ingrédients constitutifs des ouvrages d'origine. Ce qui se traduit ici par l'apparition de l'ami Raspoutine, des faits historiques en arrière-plan du récit, l'évocation de personnages réels et de civilisations anciennes, un trésor, la mer et son univers, une succession de péripéties...

Ces éléments seuls ne suffiraient pas à valider le parti pris du XXIe siècle mais il fonctionne parce que Vivès et Quenehen conservent aux aventures de Corto Maltese leur grâce intemporelle. Cela tient surtout au trait de Vivès, dans lequel on retrouve la liberté et le souffle de Pratt, même si leurs dessins ne se ressemblent pas. Jamais corseté, fluide, virevoltant, celui de Vivès fait fi des contraintes et renvoie parfaitement à la nonchalance et à la désinvolture du personnage, toujours aussi séduisant.

Hugo Pratt, Martin Quenehen, Bastien Vivès
Corto Maltese. Océan noir
Casterman
Tirage: 100 000 ex.
Prix: 22 € ; 168 p.
ISBN: 9782203224735

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités