Hugues Jallon, conseiller pour le développement éditorial du Seuil et directeur éditorial du département sciences humaines et documents, quittera Le Seuil le 10 juillet prochain, a appris Livres Hebdo.

«C'est une démission en bonne et due forme, pour des raisons purement personnelles et positives», explique l'éditeur, qui travaille directement avec le P-DG Olivier Bétourné. «Il n'y a aucun désaccord entre nous. J'ai passé trois très belles années, très ambitieuses et dynamiques. C'est une décision tout à fait personnelle et intime : j'ai besoin de prendre du temps pour penser à moi et aux activités qui me tiennent à coeur.»

Hugues Jallon est par ailleurs écrivain, auteur de plusieurs livres dont La base (éditions du Passant, 2004), Zone de combat (Verticales, 2007) et Le début de quelque chose (Verticales, 2011), dont l'adaptation au théâtre, mise en scène par Myriam Marzouki, sera programmé au Festival d'Avignon 2013. Il est en train d'écrire un nouveau livre.

Appelé au Seuil en septembre 2010 par Olivier Bétourné, il a pris la direction éditoriale des sciences humaines et des documents en 2011, ce qui représente «200 titres par an, deux comités de lecture, un nombre d'éditeurs assez conséquent, explique-t-il. Je glisse mes livres au milieu d'une activité de secrétariat général. C'est un poste absolument nécessaire, mais dans lequel il est plus difficile de mettre en oeuvre ses propres projets éditoriaux.»

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, titulaire d'une licence de lettres et d'une maîtrise de philosophie, Hugues Jallon avait, avant d'entrer au Seuil, passé treize ans à La Découverte et en était devenu directeur éditorial en 2003.

«Je pense que je reviendrai à l'édition, d'une façon ou d'une autre, parce que c'est le métier que j'aime faire et que je sais faire. Mais je n'ai aucune piste»
, affirme-t-il.

Contacté par Livres Hebdo, Olivier Bétourné indique «n'avoir pas d'option immédiate. Nous allons prendre le temps pour voir comment s'organiser. Ma perspective est plutôt de remplacer poste pour poste». Il ajoute : «Hugues Jallon restera jusqu'au bout à la manoeuvre. Nous avons une relation de grande proximité et d'amitié. Je ne peux que l'encourager et le soutenir dans cette nouvelle tranche de vie.»

24.05 2013

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités