Rachat

Humensis a repris cet été les éditions des Equateurs, pour un montant non communiqué, a appris Livres Hebdo. La maison créée en 2003 par Olivier Frébourg sera rattachée au pôle littérature générale du groupe mais conservera son indépendance éditoriale sous la responsabilité de son fondateur.
 
Située à Sainte-Marguerite-sur-Mer (Seine-Martime), avec un bureau à Paris, Les Equateurs publient une vingtaine de nouveautés par an, disposent d’un catalogue d’environ 200 titres, en littérature, essais et documents, et ont réalisé 1,4 million d’euros de chiffres d’affaires l’an dernier. Leur programmation se retrouve régulièrement classée dans les meilleures ventes (Un été avec Homère, Sylvain Tesson, en coédition avec Radio France, qui vient de dépasser les 150 000 exemplaires, Un été avec Machiavel, Patrick Boucheron, Le tour de la France par deux enfants d’aujourd’hui, Pierre Adrian, pour les plus récents).
 
Olivier Frébourg, son fondateur, est lui-même écrivain, auteur de romans et d’essais (La grande nageuse, Gaston et Gustave, prix Décembre, derniers livres parus, tous deux au Mercure de France). En tant qu'éditeur, il a également publié Antoine Compagnon, Etienne Klein, Denis Tillinac, mais aussi de jeunes auteurs (Sarah Gysler, Pierre Adrian).
 
Appartenant au groupe d’assurance Scor, Humensis est né en 2016 de la fusion de Belin et des Puf, complété du lancement presque simultané des éditions de l’Observatoire. Organisé en quatre pôles ("savoirs de référence", "éducation et formation", "culture et connaissances", "littérature générale"), le groupe, qui a réalisé 45 millions d’euros de CA en 2017, met en œuvre le développement annoncé dès ses débuts, par rachats ou croissance interne.

Le groupe lance ainsi cette semaine Pour l’éco, un mensuel économique destiné aux lycéens et aux jeunes étudiants, et vient de reprendre Long Cours, un mooc dédié à la littérature de voyage, en coédition avec les éditions de la Carizière.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités