Algorithmes

Ils ont cracké le code du best-seller

Alexandre Gefen : « Une intelligence artificielle va sélectionner les ouvrages les plus semblables à ce qui a déjà été publié, sauf que les best-sellers ne marchent pas de manière répétée... » - Photo DR

Ils ont cracké le code du best-seller

Armés d'intelligences artificielles et d'algorithmes savants, plusieurs professionnels du livre ont tenté, au fil des années, de percer les mystères des best-sellers. Mais avec quel succès ?

J’achète l’article 1.50 €

Par Marine Durand,
Créé le 05.02.2021 à 00h00,
Mis à jour le 05.02.2021 à 09h07

Tout auteur, tout éditeur en rêve (ou presque), ils l'ont fait. Après cinq bonnes années de recherches sur 20 000 livres à l'aide d'un millier d'ordinateurs, l'éditrice américaine Jodie Archer et le chercheur à l'université du Nebraska Matthew L. Jockers ont trouvé la recette du best-seller. Les auteurs de The Bestseller Code : Anatomy of The Blockbuster Novel, paru en 2016 (non traduit), ont mis au point un algorithme capable de prévoir, en scannant un roman, s'il va remporter du succès. Appliqué à des ouvrages ayant effectivement rejoint les listes des meilleures ventes, leur outil s'avère fiable à 80 %. Les ressorts d'un futur carton de librairie ? Le duo en a identifié cinq, relevait à l'époque Slate : « Le choix de trois ou quatre thèmes prédominants occupant au moins un tiers du livre », « le rythme est un facteur essentiel », ou encore « oubliez les formules alambiquées et les mots rares », indique par exemple le site, qui se fend d'un dernier conseil à ses lecteurs tentés de prendre la plume : « Soignez votre titre et musclez le début, c'est en effet sur les quarante premières pages que tout se joue. » Archer et Jockers ne sont pas les seuls à avoir essayé de percer le secret du roman aux millions de ventes. En 2017, l'entreprise allemande Qualifiction annonçait avoir créé un logiciel indiquant le potentiel commercial d'un manuscrit. Machine qui permettrait aux éditeurs un gain de temps important, en triant à leur place les manuscrits reçus.

Une place pour le pari

Sous nos latitudes aussi, la question intéresse. La même année, Pierre-Carl Langlais, docteur en sciences de l'information et de la communication, a tenté de « cracker le code du best-seller francophone », explique-t-il dans un article paru dans le numéro « Best-sellers » de la Revue critique de fixxion française contemporaine. En utilisant des méthodes dites « de lecture distante » (non plus lire les textes, mais les regarder à distance), et à partir d'un corpus de 99 méga succès français, il a réussi à déterminer cinq modèles types : « Le roman du quotidien (Pancol, Delacourt, Slimani) est resserré sur la sphère intime. (...) Le thriller au sens large (Gallay, Jenni, Bussi) met en avant le ressenti des personnages ( « sens » est l'un des termes les plus spécifiques) soumis à des situations tantôt stressantes (guerre, crime), tantôt inspirantes. (...) Le fantastique « réaliste » (Musso, Grangé, Minier), sorte de « réalisme magique » à la française articulant des champs lexicaux du quotidien (« bureau », « dossier », « poche ») et du religieux/métaphysique (« Jésus », « église », « expliquer ») (...). Une forme « amollie » du roman policier (Dicker, Bussi, de Vigan...). Et enfin, une sorte de « best-seller total, où convergent potentiellement toutes les tendances préalables (Gavalda, Levy, Rosnay, Barbery...). » Pourra-t-on bientôt faire écrire les best-sellers par des ordinateurs ? Pour le critique et chercheur Alexandre Gefen, « ces algorithmes sont un horizon un peu fascinant, où l'on arriverait finalement à remplacer l'homme. » Mais une limite apparaît clairement, souligne ce dernier, la notion de nouveauté : « une intelligence artificielle va sélectionner les ouvrages les plus semblables à ce qui a déjà été publié, sauf que les best-sellers ne marchent pas de manière répétée... » On ne peut pas enlever la « dimension de pari », conclut le chercheur, ni par les machines, ni par le marketing. The Best-seller code, s'il n'a pas encore révolutionné notre façon d'écrire des livres, a réussi à se placer outre-Atlantique dans les listes des meilleures ventes.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités