Un an après... les rencontres en librairie

Invitations d'auteurs, une visio d'avenir ?

Chez Mollat à Bordeaux, l'explosion des abonnements sur la chaîne Youtube de la librairie (+ 16 000 en un an) a fait réfléchir. - Photo © Mollat/Youtube

Invitations d'auteurs, une visio d'avenir ?

Mises en sommeil forcé pendant de longs mois, les rencontres d'auteurs se sont réinventées en ligne via des vidéos, live ou non. Pratiquées par une poignée de libraires, elles ont conquis lecteurs et professionnels qui leur font désormais une place dans leur programmation.

J’achète l’article 1.5 €

Par Par Cécile Charonnat ,
Créé le 06.08.2021 à 12h30

Mai 2020. Alors que les libraires retrouvent avec une joie non dissimulée leurs clients, ils restent amputés d'une de leur activité essentielle. Moments d'échanges et de convivialité par excellence, les rencontres ne sont pas autorisées. Si certains acteurs reprennent le flambeau à partir de la rentrée, la majorité préfère attendre des jours meilleurs. Un espoir douché quelques mois plus tard avec le deuxième confinement puis l'instauration du couvre-feu. La fin du troisième confinement, en mai 2021, signe le retour des rencontres en magasin malgré, parfois, un accueil un peu timide de la part des clients.

Cette année quasiment blanche aura toutefois permis à certains libraires de réinventer le concept. Devant l'impossibilité de réunir auteurs et lecteurs en magasin, ils se sont notamment tournés vers le digital et les réseaux sociaux, Instagram, Facebook et Youtube en tête, « pour maintenir un rendez-vous et un lien avec les gens », indique Alexis Weigel, en charge des rencontres chez 47° Nord à Mulhouse.

Rester créatif

Mais conçus au départ comme des solutions temporaires amenées à disparaître quand la vie normale aura repris son cours, les rencontres en ligne ont fini par s'installer dans le paysage. La plupart des libraires l'ayant testé ont décidé de maintenir le dispositif tels Mollat (Bordeaux), Charlemagne (Toulon), Dialogues (Brest) ou La Galerne (Le Havre). « Le matériel est là, nous savons comment faire, ce serait donc dommage de ne pas exploiter cet outil supplémentaire », observe Oliver Bouteiller, responsable des animations de la librairie havraise. « Continuer à échanger avec les auteurs et à partager avec le public a été une bouffée d'air frais incroyable pendant la crise. Ce dispositif a fait ses preuves et a sa place dans le système au même titre que les événements en librairie », tranche Marie-Adélaïde Dumont, gérante de Doucet au Mans qui a été une des premières à intégrer le site d'Un endroit où aller créé par Frédérique Deghelt en avril 2020 (voir p. 82). Audience élargie, pérennité de l'événement, absence de contrainte horaire, accessibilité des auteurs, nouvelle forme de communication en ligne auprès des clients comme des éditeurs et impact commercial perceptible, les avantages des rencontres en ligne se révèlent multiples et représentent en outre une « manière de rester créatif et d'innover », conclut Vanessa Amiot, responsable de la communication de Charlemagne.

 


   

Les dernières
actualités