James Salter : "J’aurais facilement pu ne pas devenir écrivain" | Livres Hebdo

Par Alexandre Fillon, le 04.07.2014 (mis à jour le 04.07.2014 à 10h24) entretien

James Salter : "J’aurais facilement pu ne pas devenir écrivain"

Photo OLIVIER DION

Pilote dans l’US Air Force, journaliste, scénariste, James Salter est avant tout l’un des derniers grands écrivains américains vivants. Comme il l’a prouvé dans Un bonheur parfait et Un sport et un passe-temps. Son dernier roman, Et rien d’autre, marque son grand retour.

Lire la suite (8 770 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre