Manifestation

Jeunesse : Lire en fête revient en short

Photo PHOTO OLIVIER DION

Jeunesse : Lire en fête revient en short

Du 17 au 31 juillet, Lire en short, la première manifestation nationale dédiée au livre pour la jeunesse, initiée par le ministère de la Culture et le CNL, sera marquée dans toute la France par 1 200 initiatives, qui ont largement mobilisé bibliothécaires, libraires et éditeurs. Un test majeur pour la promotion du livre, sept ans après la disparition de Lire en fête.

J’achète l’article 4.5 €

Par Claude Combet,
Créé le 03.07.2015 à 00h00,
Mis à jour le 03.07.2015 à 10h17

Qui aurait imaginé un tel engouement ? Annoncée tardivement, lors du dernier Salon du livre de Montreuil, fin novembre, la fête nationale du livre pour la jeunesse, Lire en short, va fédérer du 17 au 31 juillet, 1 200 événements - ateliers d’écriture et d’illustration, lectures, défis littéraires, librairies hors les murs, spectacles, bals littéraires et autres siestes musicales -, soit le double de ce qu’espérait le ministère de la Culture. Tous sont référencés sur le site Lire-en-short.fr, ouvert fin mai. S’y ajoutent quatre "scènes nationales" et quarante-cinq événements labellisés par le Centre national du livre.

Un premier succès

Pour Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, qui souhaitait "apporter le bonheur de la lecture aux plus jeunes [et] permettre à tous les enfants de lire loin des adultes et des contraintes […] même lorsque les hasards de l’existence les ont fait naître dans une famille où la présence de livres ne relevait pas de l’évidence", comme elle le déclarait le 26 mai, c’est un premier succès.

Ces animations se concentrent sur les lieux de villégiature, pour l’essentiel sur le littoral, dans les régions touristiques, et en Ile-de-France, comme on peut le voir sur la carte interactive du site. Lire en short s’appuie sur nombre de manifestations déjà existantes comme Lire à la plage, en Seine-Maritime, qui fête ses 10 ans, ou sur les bibliothèques hors les murs organisées par les bibliothèques municipales pour les enfants qui ne partent pas. Des festivals, les 50 ans de L’Ecole des loisirs et des animations itinérantes se sont aussi greffés au programme. Pour cela, Lire en short a fait appel aux associations travaillant sur la lecture et l’enfance, comme la Ligue de l’enseignement, Le Labo des histoires ou Lire et faire lire, et utilise compagnies théâtrales, conteurs, auteurs et illustrateurs qui animent les ateliers. Sont aussi intervenus des partenaires ayant la maîtrise du genre comme le CPLJ (organisateur du Salon de Montreuil), qui a participé à la recension des animations, l’Escale du livre à Bordeaux, l’association Libraires à Marseille ou la Médiathèque départementale de Seine-Maritime. Ainsi que des éditeurs : Média-Participations, Imav, L’Ecole des loisirs, Gallimard Jeunesse, Hachette et Le Livre de poche, Nathan Jeunesse.

500 000 euros

Lire en short doit beaucoup à la volonté de Vincent Monadé, président du CNL. Celui-ci a débloqué un budget de 500 000 euros pour aider les scènes nationales et les événements labellisés, et offrir des outils de communication. Il propose aussi deux concours : un concours d’écriture "Rédac’short", invitant les 13-18 ans à écrire la suite d’un texte inédit de Timothée de Fombelle ; et un concours de photos "Dis, comment tu lis ?", les incitant à photographier ou à se faire photographier en train de lire. De triporteur en "bibliochar", portant le livre dans des lieux où il est absent, comme le camping ou la piscine, l’ensemble se révèle assez ludique.

Un short XXL

• 15 jours du 17 au 31 juillet

• 4 scènes nationales

• 45 événements labellisés

• 1 200 événements référencés

• 180 ateliers d’écriture et d’illustration

• 250 bibliothèques mobiles et librairies hors les murs

• 350 lectures

• 55 animations sur les plages

• 150 auteurs invités

• 2 jeux-concours : "Rédac’short" (écriture) et "Dis, comment tu lis ?" (photo)

"Il manquait une grande fête nationale autour du livre pour la jeunesse et Lire en short correspond à une attente de tout un secteur", estime Vincent Monadé. Le livre pour la jeunesse n’a jamais eu son événement, même si la dernière édition de Lire en fête, en 2008, l’avait choisi pour thème. Les critiques parfois apparues sur les dates, la mobilisation étant plus difficile pendant l’été, l’appellation, ou le manque d’argent qui n’a pas permis de créer des événements partout, sont passées au second plan au fur et à mesure que le programme s’étoffait.

"Tout le monde s’est mobilisé"

"Nous nous réjouissons que la lecture soit au cœur d’un vaste programme d’animations destinées à tous les enfants, proches ou non du livre. A travers les auteurs et les illustrateurs, c’est toute l’édition jeunesse qui est représentée", se félicite Hélène Wadowski, directrice du département jeunesse de Flammarion et présidente du groupe Jeunesse du Syndicat nationale de l’édition. "Tout le monde s’est mobilisé pour la bonne cause et le succès de l’opération montre la faculté du livre pour la jeunesse à se mettre en scène", renchérit Sylvie Vassallo, directrice du CPLJ. Vincent Monadé promet un bilan dès septembre et prévoit déjà des améliorations pour la prochaine édition : une implication plus grande de la librairie - "nous avons beaucoup discuté avec le SLF" note-t-il -, dix jours au lieu de quinze, un travail avec la fédération des campings ou l’association des maires en milieu rural… En attendant, le livre pour la jeunesse gagne en visibilité. Reste à savoir si les jeunes seront au rendez-vous.

Quatre villes au bord de l’eau

"Scènes nationales" de Lire en short, Bordeaux, Cergy-Pontoise, Fécamp et Marseille en donneront le coup d’envoi.

Douze plages de Seine-Maritime seront équipées de mini-bibliothèques estivales. - Photo BIBLIOTHÈQUES DE SEINE-MARITIME

Elues "Scènes nationales" pour Lire en short, Bordeaux, Cergy-Pontoise, Fécamp et Marseille déclineront des animations au bord de l’eau : sur le Quai des Sports, au bord de la Garonne, et sur l’I.Boat (un ancien ferry transformé en lieu culturel) dans le quartier des Bassins à flots pour Bordeaux ; sur les plages du Prado et du Roucas à Marseille ; sur l’île de loisirs au bord du lac de Cergy-Pontoise ; et sur les plages de Seine-Maritime pour la manifestation Lire à la plage, de Fécamp, qui fête ses 10 ans.

Le coup d’envoi sera donné au même moment - vendredi 17 juillet à 11 heures - dans les quatre villes par la lecture d’un même livre, Je sauve le monde dès que je m’ennuie de Guillaume Guéraud (Rouergue). Bordeaux, Marseille, Cergy-Pontoise et Fécamp auront aussi en commun l’exposition "Jouez, dansez et lisez comme vous voudrez !" avec 20 illustrations contemporaines, l’atelier "Complètement tamponné" où les enfants racontent des histoires inspirées des tampons créés par Joëlle Jolivet, et les ateliers d’écriture du Labo des histoires, permettant aux jeunes des quatre villes d’échanger des cartes postales via un écran géant.

A Bordeaux sont prévus par ailleurs un atelier de création rock et BD, le "Rocky grenadine picture show" avec le musicien Sol Hess et l’illustrateur Jérôme d’Aviou, des tatouages littéraires éphémères, un "Ananas beach boum" avec le dessinateur DJ Yassine et l’illustratrice Chamo, pour danser.

Marseille offre le dimanche un banquet, "Mon livre à moi", puis une sieste réparatrice (en livres) avant d’aller guincher à un bal littéraire. Les bibliothèques de la ville ont aussi prévu un coin lecture, des jeux forains tirés de livres pour la jeunesse (chasse aux monstres, pêche aux étoiles), un Photomaton littéraire et une installation sonore, "Pour une fois… écoute ta mer !".

Cergy-Pontoise décline le thème du cirque sous des chapiteaux et propose un pique-nique littéraire, "Miam-miam, beurk", et un "Goûter sur l’herbe" avec l’illustrateur Eric Battut et l’artiste Anne Marie Rognon. L’île de loisirs multiplie les espaces originaux : cabanes végétalisées pour lire au vert ; yourte abritant une librairie éphémère ; Ideas Box, médiathèque portative conçue par Philippe Starck et Bibliothèques sans frontières (1).

Fécamp organise sa programmation autour de la "Cabane à lire", lieu-phare de la ville, qui accueille pour l’occasion un village du livre. La Brigade d’interventions poétiques se livrera à une "Déambulation littéraire" et animera la fresque picturale "Voyages, voyages". Parallèlement, les douze plages de Seine-Maritime, du Havre au Tréport, seront équipées de mini-bibliothèques estivales, et même de flashcodes permettant de télécharger sur tablettes et smartphones. De quoi lire les pieds dans l’eau.

(1) Voir "Ideas Box. La bibliothèque dans la rue", LH 1048, du 26.6.2015, p. 32.

En triporteur ou sous les arbres

Des plages de Nice à la piscine de Villeneuve-Saint-Georges, une sélection d’initiatives très ludiques piochées parmi les 1 200 recensées.

La "Cabane à histoires" de la librairie Les Modernes à Grenoble. - Photo LIBRAIRIE LES MODERNES

Sur les plages de Nice (06) seront installées des "Cabanes bleues" avec prêts de livres et animations sur le thème "Promenade dans la ville" ; et sur la plage des Sablettes, à La Seyne-sur-Mer (83), s’est ensablée une "Bibliothèque Effet Mer", une barque-bibliothèque, avec quiz et jeu de l’oie "Spécial mer". "Kamishibaï et crustacés", des contes et lectures animeront la plage Lumière de La Ciotat (13).

"20 000 lieues sous la médiathèque", à la Trinité (06) est une chasse au trésor dans la médiathèque, pleine de poissons, méduses, étoiles de mer, comme autant d’indices.

Le camping Belle-Roche à Lalley (38) et le camping d’Andry (89) ont imaginé une "chasse au livre" : les campeurs trouvent un livre emballé, le lisent, le remballent et le cachent à nouveau pour qu’un autre campeur le découvre. Le camping de Praz-sur-Arly (74) met à disposition une bibliothèque-ludothèque de 1 000 titres, accessibles 24 heures sur 24. Les campings Claire-Rivière à Villieu (01) et Le Lac des rêves à Lattes (34) liront albums et kamishibaï.

A Brignoles (83), on se prélassera sur les transats dans le patio pour écouter contes et poésie, et dans ceux du "Jardin à l’heure d’été" de l’Institut suédois (Paris 3e) qui fête les 70 ans de Fifi Brindacier, avec la maison de Fifi pour les petits, des livres dans toutes les langues, des lectures et des jeux. Transats, siestes acoustiques et dominos de livres également pour la médiathèque Albert-Camus à Carnoux-en-Provence (13).

Dans la "Cabane à histoires" de la librairie Les Modernes à Grenoble, les enfants écoutent les albums munis d’un casque et tournent les pages quand une cloche retentit (38).

Organisée par la Ligue de l’enseignement d’Indre-et Loire (37), la Quinzaine littéraire à la Guinguette de Tours proposera albums, rencontres avec les acteurs du livre, animations.

"Figolus et menthe à l’eau" est un atelier d’écriture avec l’illustratrice Mélanie Ruten et Corcal, scénariste et dessinateur BD, au Jardin des plantes de Montpellier (34). La librairie nantaise Les Enfants terribles organise "L’ivre de lecture" sous le signe de Claude Ponti qui a investi le Jardin des plantes pour le troisième été (44). La librairie hors les murs a suspendu des livres dans les arbres du jardin public de Mazan (84). On pourra aussi lire "A l’ombre des arbres" du jardin de la médiathèque de Montferrat (83), dans le jardin public de Trans en Provence (83), dans le parc de L’Ile-Saint-Denis (93).

Vivre une "Nuit de la peur sous les étoiles", munis de duvets et de lampes frontales, est l’expérience - unique - proposée par l’illustrateur Benoît Morel à Plouguenast (22).

Sous une voûte de parapluies bleus, "L’Arrose-livres, buvette littéraire à hauteur d’enfants", à l’initiative de Paris Bibliothèques, est un "spectacle-performance" composé de lectures, de chansons, de marionnettes (Paris 13e).

Des caisses de livres pour enfants sont mises à la disposition du public à la piscine et dans le jardin de la Schappe : on prend un livre, on le prête, on le lit, on le dépose ailleurs, c’est "Le Passe-Livre" de Briançon (05). A Vence, on écoute des contes nomades. On lira aussi à la piscine d’Elliant (29), au centre aquatique La Vague à Palaiseau (91), à la piscine Les Néréides de Lattes (34), et à la piscine municipale de Villeneuve-Saint-Georges (94).

Le musée du Quai Branly à Paris (7e) offre, dans le jardin, "La playlist à sentir", une sélection de titres jeunesse du monde entier sur le thème des odeurs, des siestes électroniques et des ateliers de lecture à voix haute. Le musée des Beaux-Arts de Limoges (87) et le théâtre La Marmaille ont créé une exposition d’illustrateurs jeunesse autour du Petit Poucet de Paul-Elie Ranson et de photographies réalisées par les écoliers, "Savez-vous bien que c’est ici la maison d’un ogre ?".

Dans la cour de l’école Jean-Zay du quartier Palente-Orchamps de Besançon (25), les Brigadiers du livre organisent "Le zoo extraordinaire", un atelier de création de monstres avec l’illustrateur Philippe Barbeau. La MJC de Wittenheim (68) prolonge le festival Ramdam en proposant aux familles une valise de 3 albums tous les soirs. Les jeunes se verront aussi proposer "Offre-moi un mot", un atelier d’écriture à la Cité Chevaleret (Paris 13e), des lectures d’albums dans le quartier du Sanitas à Tours (37), ou une bibliothèque hors les murs dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie (78).

Pendant le marché de Vauvert (30), un bibliochar promènera acteurs et auteurs, et s’arrêtera pour des lectures.

A l’initiative des bibliothécaires, des "vélo-kamishibaï" (un théâtre d’images installé sur un vélo) sillonneront notamment la Bretagne : on retrouvera "Suivez le vélo kamishibaï" à Locmiquélic (56), à Penvénan (22), à Saint-Brieuc (22). En Champagne, ce seront des "Lectures à bicyclettes" proposées par la médiathèque du Grand Troyes (10).



Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités