Joseph Incardona et Victor del Arbol remportent le Grand prix de littérature policière 2015 | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 24.09.2015 à 13h20 (mis à jour le 24.09.2015 à 15h57) - 1 commentaire Proclamation

Joseph Incardona et Victor del Arbol remportent le Grand prix de littérature policière 2015

Joseph Incardona

Le Grand prix de littérature policière 2015 a remis mercredi 23 septembre ses prix français et étranger.

Le Grand prix de littérature policière 2015 a couronné le roman policier français du Suisse Joseph Incardona, Derrière les panneaux il y a des hommes (Finitude), et le roman policier étranger de l’Espagnol Victor del Arbol, Toutes les vagues de l'océan (Actes Sud, "Actes noirs").
 
Dans l’ouvrage de Joseph Incardona, le lecteur suit les pérégrinations de Pierre qui ne peut se résoudre à quitter l'aire d'autoroute sur laquelle sa fille a disparu. A la recherche du moindre indice qui pourrait le mettre sur une piste, il rencontre les hommes et les femmes qui gravitent autour de ce lieu de passage, où les vacanciers ne font que s'arrêter : gérant de snack, routiers, prostituées, gendarmes, etc. Emmanuelle Boizet, la fondatrice de Finitude, annonce à Livres Hebdo qu'elle a signé la semaine dernière une option pour une adaptation cinématographique de ce roman ainsi qu'une cession pour l’Italie.
 
Victor del Arbol fait le récit d’une quête des origines dans Toutes les vagues de l’océan. Lorsque Gonzalo Gil apprend que sa sœur s'est donné la mort dans des circonstances tragiques, des secrets de famille ressurgissent. C'est alors pour lui l'occasion de découvrir l'homme qu'était son père, de l'enfer du goulag des années 1930 à la Barcelone affairiste contemporaine.
 
L’année dernière, Pur de Antoine Chainas (Gallimard) remportait le prix du Meilleur roman policier français, tandis que Une terre d’ombre de l’Américain Ron Rash (Le Seuil) était élu Meilleur roman policier étranger.
 
Le Grand prix de littérature policière, créé en 1948 par Maurice-Bernard Endrèbe, est remis à deux romans policiers français et étranger publiés dans l’année, par un jury composé d'une dizaine de critiques et de spécialistes.

1 commentaire déjà posté

Yannick - il y a 3 ans à 15 h 40

Êtes vous sur qu'Incardona soit Français ? Il me semble qu'il est binational Suisse Italien.

close

S’abonner à #La Lettre