Séléction

La bibliothèque idéale des économistes et politiques

Photo VINCY THOMAS

La bibliothèque idéale des économistes et politiques

L’essai du Prix Nobel d’économie, la biographie du créateur de Paypal, Le sens de la République de Patrick Weil, mais aussi du Balzac ou du Houellebecq figurent parmi les ouvrages incontournables aux yeux de la sphère économique et politique française, pour mieux appréhender les enjeux du monde actuel.

J’achète l’article 1.50 €

Par Agathe Auproux,
avec Les Echos,
Créé le 27.07.2016 à 10h38,
Mis à jour le 27.07.2016 à 11h04

"Dans un monde instable, imprévisible et complexe, pouvez-vous nous citer cinq ouvrages qui vous aident à mieux appréhender les mutations du moment, à préparer l'avenir, en un mot, qui vous servent de boussole ?" Les Echos Week-end ont posé cette question et 200 chefs d'entreprise, responsables politiques, syndicalistes, économistes, sociologues, ou encore philosophes y ont répondu.

Ce sondage a abouti sur une liste de 1000 ouvrages, tous genres confondus. Mais un essai se détache très largement : Économie du bien commun de Jean Tirole, Prix Nobel d’économie, paru le 11 mai 2016 aux éditions PUF, actullementdans les meilleures ventes d'essais du classement GFK/Livres Hebdo.

Autres documents souvent cités : Le sens de la République : les réponses aux onze questions que tout le monde se pose sur l'immigration, l'identité nationale, la laïcité, le religieux, les discriminations, les frontières du politologue Patrick Weil (Grasset, 2015, réédition prévue en poche chez Gallimard, octobre 2016), Repenser la pauvreté d’Abhijit V. Banerjee et Esther Duflo traduit de l'anglais par Julie Maistre au Seuil en 2012, réédité chez Points en 2014 ou encore la biographie du créateur de Paypal Elon Musk, L'entrepreneur qui va changer le monde, écrite par Ashlee Vance et traduite en français par Michel Le Séac'h aux éditions Eyrolles.


La littérature et les oubliés

Balzac, Montaigne, Jules Verne, Michel Houellebecq pour Extension du domaine de la lutte (Maurice Nadeau, 1994), ou encore Emmanuel Carrère pour Il est avantageux d’avoir où aller (POL, 2016), font également partie de cette sélection. La bande dessinée Tintin est également souvent mentionnée, tout comme la série Quai d’Orsay de Lanzac & Blain (Dargaud), citée par Bruno Lemaire lui-même.

Faits intéressants : une seule mention pour le best-seller de Thomas Piketty, donc relégué tout en bas de cette vaste bibliothèque, et aucune pour Eric Zemmour, Alain Finkielkraut ou Michel Onfray, grands absents des rayons, tout comme les Deleuze, Derrida et Foucault. Enfin très peu de femmes sont mentionnées soulignent Les Echos.

> Découvrez l’ensemble des ouvrages cités par les personnalités sur LesEchos.fr
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités