Afrique du sud

La bibliothèque universitaire du Cap gravement touchée par un incendie

Photo SOUTH AFRICAN

La bibliothèque universitaire du Cap gravement touchée par un incendie

Des "trésors littéraires" sont partis en fumée, a indiqué la ville. L'incendie n'est toujours pas maîtrisé.

Par Vincy Thomas,
avec afp,
Créé le 19.04.2021 à 20h37,
Mis à jour le 19.04.2021 à 21h00

Un incendie s'est propagé dimanche 18 avril l’université de la ville du Cap,, métropole méridionale de l'Afrique du Sud. Le feu, qui s'est déclaré au pied de Table Mountain (la montagne de la Table) dimanche matin, avait atteint dans la journée à l'Université du Cap (UCT), obligeant des centaines d'étudiants à fuir à pied. La bibliothèque du campus, a été gravement touchée. Des "trésors littéraires" sont partis en fumée, a indiqué la ville, qui précise: « Certaines des œuvres les plus précieuses ont pu être sauvées grâce à l’activation de portes roulantes ».

La section des Etudes africaines de l'UCT, qui abritait dans un bâtiment des années 1930 une collection unique d'archives et une salle de lecture au sol boisé, a été "complètement détruite", a déclaré Ujala Satgoor, responsable des bibliothèques de l'UCT, dans un message publié sur Facebook dimanche soir. "Une partie de nos précieuses collections a été perdue". Les photos accompagnant le message montrent des flammes et des colonnes de fumée s'échappant du toit et des fenêtres du bâtiment.

Pour l'anthropologue Jess Auerback, diplômée de l'UCT en 2008, la bibliothèque Jagger de la section des Etudes africaines était "l'un des endroits les plus motivants du campus". "C'était un endroit où, en tant qu'étudiant africain de premier cycle, vous pouviez aller voir l'ampleur de la richesse et des connaissances" du continent, a-t-elle déclaré à l'AFP.

Lundi, une épaisse fumée flottait encore au-dessus du campus désert de l'UCT. Quelque 200 pompiers ont réussi à éteindre les flammes qui rongeaient les bâtiments de l'université. Mais ils étaient toujours à l'œuvre lundi pour tenter de contrôler l'incendie qui se dirigeait vers le centre-ville, attisé par des vents violents qui ont jusqu'ici empêché toute intervention aérienne. De nombreux habitants ont été évacués. Des dons de nourriture et de produits de base ont été envoyés aux étudiants relogés dans des hébergements temporaires. 

Une enquête sur l'origine de l'incendie, lequel n'a pas fait de victime, a été ouverte. Un suspect a été placé en garde à vue, ont annoncé les autorités locales.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités