BNF

La Bnf consacre l’œuvre de Julien Green

La Bnf consacre l’œuvre de Julien Green

L’auteur de Léviathan et de journaux chroniquant le XXe siècle est réuni dans un fonds complet de la Bibliothèque nationale de France. Ce trésor littéraire, historique et spitiruel ouvre de nouvelles opportunités de recherche.

Par Fanny Guyomard ,
Créé le 15.10.2021 à 15h07 ,
Mis à jour le 15.10.2021 à 17h00

Il est l’auteur d’une vingtaine de romans (Adrienne Mesurat, Léviathan, Minuit, Moïra…), de théâtre (Sud), d’essais (Pamphlet contre les catholiques de France), d’une autobiographie ou encore de journaux couvrant plus de sept décennies, jusqu’à sa mort à Paris en 1998…Un fonds que la Bibliothèque nationale de France (Bnf) vient de rassembler, marquant une nouvelle consécration pour Julien Green, déjà adoubé de son vivant en entrant à la Pléiade et à l’Académie française.

« Sa réunion et sa conservation à la BnF ouvrent de nombreuses pistes de recherche, susceptibles de renouveler la perception de l’œuvre et de la figure de Julien Green dont le Journal intégral, établi d’après les manuscrits, est en cours d’édition aux Éditions Bouquins depuis 2019 », détaille l’institution. L’homme a traversé les guerres, interroge la religion, la sexualité, l’histoire des Etats-Unis.

Né en 1900 à Paris de parents américains, ami de Jacques Maritain et de Jean Cocteau, proche d’André Gide, de François Mauriac et de Salvador Dali, Julien Green se réfugiera en 1940 aux Etats-Unis où il combattit le nazisme à l’écrit et à la radio. La Bnf conserve également les manuscrits de sa sœur romancière, Anne Green.

Les dernières
actualités