La Closerie des lilas décerne ses prix | Livres Hebdo

Alice Zeniter © David Ignaszewski

La célèbre brasserie parisienne fêtera ce soir le succès de la jeune romancière Alice Zeniter et de l'éditrice d'art Diane de Selliers.

Le prix de la Closerie des lilas, qui couronne depuis 2007 un roman français écrit par une femme et publié entre janvier et mars, a été attribué à la majorité absolue à Alice Zeniter pour Sombre dimanche (Albin Michel), contre 2 voix à Emmanuelle Bernheim pour Tout s'est bien passé (Gallimard), 2 voix à Fanny Chiarello pour Une faiblesse de Carlotta Delmont (L'Olivier) et 2 voix à Oriane Jeancourt Galignani pour Mourir est un art, comme tout le reste (Albin Michel).

Marie Nimier (Je suis un homme, Gallimard) et Sylvie Bocqui (Une saison, Arléa) étaient également en lice.

Alice Zeniter a 26 ans. Normalienne, en thèse d'études théâtrales à la Sorbonne nouvelle, elle a enseigné le français en Hongrie, où elle a vécu plusieurs années. Auteure pour le théâtre, elle a collaboré à plusieurs mises en scène de la compagnie Pandora et travaille comme dramaturge et auteure pour la compagnie Kobal't. Elle a écrit deux précédents romans, Deux moins un égal zéro, qu'elle a publié à 16 ans aux éditions du Petit Véhicule, puis Jusque dans nos bras (Albin Michel, 2010). Dans Sombre dimanche, elle raconte l'histoire d'une famille hongroise à Budapest de 1978 à nos jours.

Le Lilas du livre 2013, qui rend hommage aux métiers du livre, a été décerné à Diane de Selliers, éditrice de livres d'art qui, depuis plus de vingt ans, s'applique à associer des textes fondateurs de la littérature et des peintres prestigieux. Ainsi, après Les fables de la Fontaine, son premier texte illustré par Jean-Baptiste Oudry, elle offre aux lecteurs un Faust de Goethe illustré par Delacroix, Le dit du Genji par la peinture traditionnelle japonaise, ou plus récemment le Don Quichotte de Cervantès illustré par Garouste (1998), L'Illiade et L'Odyssée par Mimmo Paladino (2001), et Alice au pays des Merveilles par Pat Andréa (2006).

En 2012, elle tirait 4 000 exemplaires du Cantique des oiseaux d'Attar illustré par des miniatures orientales, tous épuisés. Toujours avec la régularité de deux titres par an, elle annonce pour l'automne prochain L'Enéide de Virgile illustré par des fresques et mosaïques antiques, et Eloge de la folie d'Erasme, sur des peintures de Bosch et de Brueghel.

Le prix de la Closerie des lilas est attribué par un jury tournant, composé en 2013 de Lydia Bacrie, France Cavalié, Anne-Claire Coudray, Sophie Davant, Arielle Dombasle, Françoise Héritier, Nathalie Rykiel et Delphine de Vigan, aux côtés des membres du jury permanent, Emmanuelle de Boysson (présidente), Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Carole Chrétiennot, Stéphanie Janicot, Jessica Nelson et Tatiana de Rosnay.

Le Lilas du livre est attribué par l'académie Lilas, composée des précédents jurys du prix de la Closerie des lilas, sous la présidence de Marie-Christine Imbault et de Brigitte Kernel (vice-présidente).

Les deux lauréates reçoivent un stylo Montblanc. La lauréate du prix de la Closerie des lilas est en outre l'invitée privilégiée de la Closerie des lilas pendant une année, pour un montant de 3 000 euros.
close

S’abonner à #La Lettre