Exposition

La collection de la poétesse Joyce Mansour au Quai Branly

La collection de la poétesse Joyce Mansour au Quai Branly

Le musée expose les pièces venues de Papouasie-Nouvelle Guinée que la poétesse collectionnait aux côtés des œuvres de ses amis surréalistes.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 17.11.2014 à 22h36,
Mis à jour le 17.11.2014 à 23h00

Du 18 novembre 2014 au 1er février 2015, le Musée du quai Branly propose une installation sur l'espace Martine Aublet des collections de la poétesse et collectionneuse Joyce Mansour (1928-1986).
 
Figure centrale du surréalisme parisien, amie d’André Breton et d’Henri Michaux, elle a exposé à son domicile l’Exécution du testament du marquis de Sade du plasticien québécois Jean Benoît. Elle y accroche aussi des œuvres de Pierre Molinié, Wilfredo Lam ou Jorge Camacho.
Mais le quai Branly dévoile une partie méconnue de sa collection provenant de Nouvelle-Bretagne (actuellement en Papouasie) et Nouvelle-Guinée : ses sculptures uli et malangans et autres statues célèbrent un art magique mais reflètent surtout la poésie de l’auteure, sans tabous ni inhibitions, féministe et onirique, érotique et violente, singulière et âpre.
 
Les œuvres de Joyce Mansour ont été publiées en France de 1953, avec Cris (Seghers) à 1991 l’anthologie Prose et Poésie (Actes sud, 1991). Déchirures (Minuit, 1955), Carré blanc (Le soleil noir, 1966), Les gisants satisfaits (Jean-Jacques Pauvert, 1958) font partie de ses œuvres les plus marquantes.
 
De nombreuses biographies lui ont été consacrées. Une vie surréaliste : Joyce Mansour, complice d’André Breton de Marie-Francine Mansour vient d’être publié à la mi-octobre chez France-Empire. Les éditions Michel de Maule éditent cette semaine les Œuvres complètes de la poétesse.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités