Spectacle vivant

La critique livre ses prix sur le théâtre, la danse et la musique

Le Dernier Caravansérail, photo tirée de l'ouvrage "Le théâtre du soleil, les cinquante premières années" de Béatrice Picon-Vallin (Actes Sud). - Photo ETIENNE LEMASSON/ACTES SUD

La critique livre ses prix sur le théâtre, la danse et la musique

L'Association professionnelle de la critique de théâtre, de musique et de danse a remis lundi 22 juin ses prix, récompensant, entre autres, des livres spécialisés.

Par Vincy Thomas,
Créé le 24.06.2015 à 14h08,
Mis à jour le 24.06.2015 à 15h00

Depuis 1962, l'Association professionnelle de la critique de théâtre, de musique et de danse décerne ses prix pour récompenser le spectacle vivant. Lundi 22 juin, en fin de matinée, à la Philharmonie, la pièce de théâtre fleuve de 13 heures Henry VI mise en scène par Thomas Jolly, le spectacle de danse Disappearing Act du Britannique Hofesh Shechter et l'opéra Dardanus mis en scène par le fantasque Michel Fau ont remporté les Grand prix dans chacun des catégories.

L'Association récompense aussi les livres ayant pour objet le théâtre, la danse et la musique.

Le théâtre du soleil, les cinquante premières années de Béatrice Picon-Vallin (Actes Sud) a ainsi été distingué comme Meilleur livre sur le théâtre. Publié en novembre 2014, le beau livre illustré raconte le parcours de la troupe fondée par Ariane Mnouchkine, tout en rappelant sa réputation internationale et en évoquant les qualités artistiques de ses créations. Béatrice Picon-Vallin dirige des collections consacrées aux arts du spectacle aux éditions du CNRS et à L'Âge d'homme.

Dans la catégorie danse, les critiques ont primé le beau livre L'incroyable histoire du cancan: rebelles et insolentes, les Parisiennes mènent la danse de Nadège Maruta (Parigramme), publié en octobre 2014. Nadège Maruta, soliste de cancan au Moulin Rouge, retrace l'histoire de cette danse née à Paris à la fin de la Restauration, tout en expliquant la signification des pas et en rendant hommage aux plus célèbres danseuses comme la Goulue, Nini patte en l'air ou Rigolboche.

Enfin, deux prix ont été remis pour les livres sur la musique: Listen to This, la musique dans tous ses états, du critique musical américain Alex Ross (Actes Sud) en tant que meilleur essai et Musique au Château du ciel: un portrait de Jean-Sébastien Bach du chef d'orchestre John Eliot Gardiner (Flammarion-Fondation Pierre Bergé-Yves Saint-Laurent) comme meilleure monographie. Le premier, paru en janvier dernier, est un recueil d'essais sur la musique pop, rock, jazz et classique, traduit de l'américain par Laurent Slaars. Le second, paru en octobre 2014 et traduit de l'anglais par Laurent Cantagrel et Dennis Collins, croise une biographie du célèbre compositeur allemand et l'analyse de certaines de ses œuvres

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités