Japon

La dessinatrice d'"Act-Age" s'exprime sur l'arrêt du manga

Illustration du manga "Act-Age" - Photo SHUEISHA / TATSUYA MATSUKI - SHIRO USAZAKI

La dessinatrice d'"Act-Age" s'exprime sur l'arrêt du manga

Shiro Usazaki demande aux fans de son oeuvre de respecter les victimes qui déclarent avoir été agressées par le scénariste du manga, Tatsuya Matsuki.
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
Créé le 24.08.2020 à 16h57,
Mis à jour le 24.08.2020 à 18h44

L'illustratrice d'Act-Age (Ki-oon), Shiro Usazaki, s'est exprimée pour la première fois sur Twitter après l'arrestation du scénariste Tatsuya Matsuki pour agression sexuelle sur mineures et l'arrêt de la pré-publication du manga dans le magazine Weekly Shonen Jump.

La dessinatrice a d'abord exprimé son soutien aux victimes qui ont "courageusement pris la parole après l'incident malgré le choc et la peur". "Les blessures causées par un attouchement sexuel ne se soignent par naturellement. Dans le futur, lorsque les victimes croiseront une personne avec une apparence similaire [à celle de leur agresseur], elles se crisperont et presseront le pas. Elles souffriront d'un stress et d'une peur qui ne devraient pas faire partie de leur vie", a souligné l'auteure.

Shiro Usazaki souhaite justement qu'Act-Age ne soit pas associé à ces traumas dans l'esprit des lecteurs et a donc donné son aval à son annulation. Bien qu'elle regrette cet arrêt, elle demande aux fans de ne pas harceler ou blâmer les victimes pour cette décision, car elles ont fait le bon choix en dénonçant leur agresseur. "Cela devrait être évident, mais les victimes ne sont pas à blâmer pour l'arrêt de la publication. Elles demandent justice et sont dans leur bon droit", a-t-elle insisté.

Le scénariste mis en cause dans deux agressions

Le 8 août, le scénariste du manga, Tatsuya Matsuki, a été arrêté à Tokyo. Il est suspecté d'avoir commis des actes indécents sur des mineures. Selon la police, une jeune collégienne se promenait dans le quartier de Nakano lorsqu'un homme s'est approché d'elle par derrière et l'a touché d'une manière inappropriée. Il s'est ensuite enfui sur son vélo. Une heure plus tard, un incident similaire impliquant une autre collégienne s'est produit quelques rues plus loin. Matsuki aurait avoué à la police être l'homme aperçu sur les vidéos de surveillance.

Deux jours plus tard, l'éditeur du magazine Weekly Shonen Jump dans lequel était pré-publié Act-Age a annoncé annuler la parution du manga et cesser la vente et la distribution de tous les volumes, en édition physique comme numérique. Le dernier chapitre a été publié dans le numéro du 11 août. Une pièce de théâtre adaptée de l’œuvre a été annulée. L'éditeur français, Ki-oon, a également annoncé la suspension immédiate de la parution du manga. La maison "s'aligne" sur la décision prise au Japon et renonce à éditer le troisième tome, prévu pour le 27 août, ainsi que les suivants.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités