La famille Stern explique son désistement

La famille Stern explique son désistement

Régis Jauffret © Hermance Triay / Le Seuil

La famille Stern explique son désistement

La famille du banquier suisse assassiné en 2005 avait demandé à la justice, au nom du respect de la vie privée, l'interdiction de Sévère, le roman de Régis Jauffret inspiré de ce fait divers (Seuil).

Par Catherine Andreucci,
avec ca Créé le 15.04.2015 à 21h00

A l'issue de l'audience du mercredi 18 janvier devant la 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris, la famille d'Edouard Stern, le banquier suisse assassiné par sa maîtresse en 2005, a expliqué les raisons pour lesquelles elle a renoncé à demander à la justice d'interdire le roman de Régis Jauffret, Sévère, publié en mars 2010 au Seuil.

Dans un communiqué diffusé en fin de journée, la famille, qui avait engagé une action en justice contre l'écrivain et son éditeur pour « atteinte à la vie privée », justifie son désistement en se référant à un arrêt rendu le 8 décembre 2011 par la Cour de cassation: « en réponse à une demande de Régis Jauffret et des éditions du Seuil, la Cour de cassation a rappelé de manière très ferme que le respect de la vie privée était un principe à valeur constitutionnelle et son régime de protection conforme aux règles fondamentales d'un Etat de droit. »

Le communiqué précise: « Considérant que cette décision de principe reconnaît le bien fondé de leur démarche et la légitimité de leur combat pour le respect de la vie privée des victimes d'un drame, les enfants d'Edouard Stern et leur mère ont décidé en conséquence de se désister de leur action judiciaire à l'encontre de Régis Jauffret des éditions du Seuil. »

Alors que la famille Stern demandait l'interdiction du roman, elle souligne qu'elle a « toujours rejeté toute forme de censure et réaffirme[...] [son] attachement à la liberté de création. »
Les éditions du Seuil et Régis Jauffret ont accepté ce désistement à l'audience du 18 janvier.
La famille avait engagé une action en justice en octobre 2010, neuf mois après la publication du livre, alors qu'était annoncée une adaptation cinématographique du roman.

Voir notre article du 17 janvier
http://www.livreshebdo.fr/
15.04 2015

Les dernières
actualités