Manifestations de l’été

La France festivale

Lectures sous l’arbre au Chambon-sur-Lignon, avec Denis Podalydès. - Photo PHOTO CHEYNE

La France festivale

Grignan, Lagrasse, Saint-Chély-d’Aubrac, Ré, Lodève Chanceaux-près-Loches… En juillet et en août, les salons littéraires fleurissent aux quatre coins de la France. L’occasion de célébrer le livre à travers des manifestations éclectiques et décontractées, sous le couvert des arbres, près des eaux fraîches, dans des lieux souvent reculés de l’Hexagone.

J’achète l’article 1.50 €

Par François Oulac,
Créé le 20.06.2014 à 00h00,
Mis à jour le 23.06.2014 à 12h02

Aux beaux jours, les festivals culturels se multiplient : musique, théâtre, cinéma… Le public a l’embarras du choix. Parmi ces innombrables festivités, le livre n’est pas en reste. De l’île de Ré aux plages de La Baule en passant par les Alpes, une vingtaine de festivals et salons se tiendront entre le début de juillet et la fin d’août. Littérature générale, sciences humaines, poésie, tous les domaines de la production littéraire sont représentés. Livres Hebdo passe en revue quelques-unes de ces festivités. Avec des festivals répartis un peu partout sur le territoire (mais plutôt au sud), les amoureux du livre auront l’embarras du choix.

On aimerait y être : lecture "Les pieds dans l’eau" au festival Voix de la Méditerranée, à Lodève. - Photo VOIX DE LA MÉDITERRANÉE

En juillet, plage et poésie

Le Festival de la correspondance, à Grignan, ouvrira le bal le 1er juillet, avec, au programme, rencontres le matin et lectures épistolaires le soir par Gérard Desarthe, Alexie Ribes ou encore Davy Sardou. Des séances de signatures seront assurées par deux libraires indépendants.

Juillet sera le mois de la poésie, avec deux manifestations de haute tenue : Voix de la Méditerranée et Voix vives. Installé à Lodève, Voix de la Méditerranée est l’un des plus anciens festivals de poésie de France. Plus d’une quarantaine de poètes sont invités dans cette manifestation vécue les pieds dans l’eau, qui traite la poésie "comme une matière vivante" en la croisant avec d’autres formes artistiques, selon le directeur du festival, Franck Loyat. Entre 60 et 80 éditeurs seront représentés. "On travaille beaucoup sur la synergie entre les maisons d’édition et le festival, et on est très à l’écoute de l’actualité des auteurs, explique Franck Loyat. Cette connivence ne peut avoir que des effets bénéfiques pour tout le monde."

A quelques kilomètres de là, à Sète, le festival Voix vives invite des poètes du monde entier, avec pour objectif de mêler plumes émergentes et grands noms, parmi lesquels Nouri al-Jarrah, Manuel Vilas, Salah Stétié, Vénus Khoury-Ghata et Daniel Maximin. "Tous les invités sont là pour toute la période. Ce vivre-ensemble crée quelque chose qui va au-delà de ce que nous avons programmé", se réjouit un membre du comité d’administration contacté par Livres Hebdo.

Dans la même période, à La Baule, se tiendra le festival Ecrivains en bord de mer, qui réunira des auteurs, français comme étrangers (Valérie Mréjen, Emmanuel Adely, Joy Sorman, Hélène Gaudy, Morten Søndergaard…) et des acteurs du livre (l’éditrice Christine Morault chez Memo). Cette année, le festival met la Chine à l’honneur, en invitant notamment Chantal Pelletier, dont le livre Cinq femmes chinoises sort en poche chez Gallimard en octobre prochain, et Celia Levi, auteure de Dix yuans un kilo de concombres, paru en janvier dernier chez Tristram. Bernard Martin, le fondateur, défend cette manifestation à la fois pointue et grand public qui a réussi à s’ancrer dans le paysage local : "Quelque chose s’est créé au fil des années, un climat de confiance que les gens viennent chercher."

Le péril intermittents

"Nous ne savons encore rien des répercussions que le mouvement des intermittents du spectacle aura sur nous. Nous employons des comédiens, nous dépendons d’une maison de techniciens… Personne ne nous a dit "Je ne viendrai pas", mais c’est une incertitude affreuse. Nous ne travaillons pas le cœur léger. Et puis, il y a une pièce de théâtre qui se joue au château de Grignan cet été. Si Olivier Py décide d’annuler le Festival d’Avignon, nous pourrions en pâtir dans la foulée… Donc nous croisons les doigts."

Marie-Joseph Baqué, responsable de l’administration du festival de la Correspondance de Grignan.

Le mois d’août s’ouvre traditionnellement par Le Banquet du livre, manifestation à la programmation aussi exigeante qu’éclectique. Ni colloque universitaire, ni vraiment salon littéraire, ce festival de la pensée critique "convie les invités et le public à se risquer à une réflexion hors des sentiers battus", selon le directeur de la Maison du Banquet, Dominique Bondu. Il revendique près de 15 000 visiteurs au total, qui affluent dans la petite ville de Lagrasse (Aude) pendant les huit jours que dure la manifestation. "L’enjeu, affirme Dominique Bondu, est le même que pour l’accès à une librairie : ça apparaît comme un temple inaccessible. Il faut donc faire tomber les barrières, donner un côté non intimidant au festival." Les auteurs Maylis de Kerangal et Mathieu Riboulet, entre autres convives, témoigneront de cette volonté d’ouverture.

Entre montagne et forêts

La première quinzaine d’août se déroulera entre sable et montagne. Le festival L’Ile aux livres, sur l’île de Ré, sera l’un des rendez-vous les plus courus du mois, avec des têtes d’affiche très médiatisées (Lola Lafon, Edouard Louis, Jean-Louis Debré, ou encore Patrick Poivre d’Arvor, parrain de l’événement) et une affluence annuelle que Joschi Guitton, l’un des deux directeurs de l’événement, évalue à "12 000 visiteurs". Les éditions Bordessoule, Kailash et leurs auteurs, seront également présents. Depuis un an, le festival décerne aussi un prix littéraire, le prix de L’Ile aux livres, destiné à promouvoir un écrivain émergent.

Du côté des sommets, le Salon du livre de montagne, qui se tient depuis vingt-quatre ans à Passy (non loin de Chamonix), se fait la spécialité de présenter au public la littérature de montagne. Concours de création et rencontres avec des écrivains-alpinistes comme Jean-Marie Choffat sont prévus. Autre point fort, un important fonds de livres anciens, qui fait la réputation du salon. "De nombreux exposants comme la librairie suisse des Cimes viennent au salon pour renouveler leur fonds", détaille Joëlle Chappaz, fondatrice du festival. Dans le programme, une après-midi est spécialement consacrée à ces raretés qui attirent collectionneurs et libraires spécialisés.

Ciel nocturne

Place aux forêts. Dans la deuxième moitié de juillet, au Chambon-sur-Lignon, se tiendra la 23e édition des Lectures sous l’arbre. Le thème de cette année étant le Japon, l’éditeur Philippe Picquier sera présent pour une présentation de son fonds. Outre un programme fait de lectures en extérieur et de rencontres, l’espace librairie tient une place non négligeable dans la manifestation. Jean-François Manier, fondateur des éditions Cheyne et directeur artistique des Lectures sous l’arbre : "Le livre n’est pas un supplément, il est au cœur de la programmation. Quand les gens rentrent, ils trouvent tout de suite le livre dont on parle dans les débats et les animations." Les librairies locales Tison et L’Arbre vagabond sont associées à l’événement.

Les Rencontres d’Aubrac offrent la même place centrale au livre, avec une librairie tenue par La Maison du livre à Rodez. "On s’inscrit vraiment dans la chaîne du livre", indique le directeur Francis Cransac, qui décrit un festival "littéraire, mais ouvert sur d’autres disciplines", conviant auteurs, poètes et scientifiques. Le thème de l’année, "Imaginaire du ciel étoilé", donnera lieu à des lectures de textes de Jean Giono par Mireille Sacotte, Sylvie Giono ou le comédien Matthieu Dessertine. Au programme également, des concerts tous les soirs durant l’événement, et une observation nocturne du ciel.

"Woodstock"

Last but not least, la saison estivale se terminera dans le fief de Balzac, la Touraine, avec La Forêt des livres, qui rassemble plus de 200 écrivains. Au fil des années, la manifestation s’est constituée comme une sorte de rentrée littéraire par anticipation, "un moment important de la littérature qui ne se déroule pas à Saint-Germain-des-Prés", ironise l’écrivain Gonzague Saint Bris, qui a créé l’événement il y a dix-neuf ans. Un colloque inaugural le soir est suivi d’une journée de festivités (colloques, allée des bouquinistes, atelier d’écriture, café littéraire en plein air) qui draine chaque année près de 60 000 visiteurs. Tout le parc aux alentours du site ainsi que le village de Chanceaux-près-Loches sont consacrés à la vente de livres. Un véritable "Woodstock de la littérature", selon les mots de son fondateur, qui termine en beauté cet été du livre.

De Grignan le 1er juillet à Chanceaux-près-Loches le 31 août

Festival de la correspondance

Grignan, 1er-6 juillet

Cette 19e édition se concentre sur l’année 1914, à travers les textes croisés de personnages illustres de divers horizons tels Claude Debussy, Roland Dorgelès ou Raymond Poincaré.

Ecrivains en bord de mer

La Baule, 16-20 juillet

Une manifestation ouverte et décontractée au beau milieu de la chapelle Sainte-Anne. "Les auteurs restent plusieurs jours. Ils sont accessibles, plus détendus que pendant l’année. Ils se livrent davantage", souligne l’éditeur Bernard Martin, fondateur du festival.

Voix de la Méditerranée

Lodève, 16-20 juillet

Du soleil et de la poésie les pieds dans l’eau, que demander de plus ? Voix de la Méditerranée brasse chaque année Lodévois, vacanciers et écrivains, dans une fête qui devient "comme une seconde peau" pour Lodève, selon le directeur du festival, Franck Loyat.

Voix vives

Sète, 18-26 juillet

Non content de proposer une semaine de festivités à Sète, avec des poètes venus du monde entier, le festival se décline depuis l’an dernier à l’international. Après la Tunisie et l’Italie en mai et en juin, la manifestation posera ses valises à Tolède, en Espagne, début septembre.

Le Banquet du livre

Lagrasse, 31 juillet-9 août

Le thème de l’exigeant festival de Lagrasse, cette année : "Qui est nous aujourd’hui ?". L’écrivain et cinéaste Jean-Louis Comolli, la professeure de philosophie Françoise Valon, l’historien et éditeur Patrick Boucheron ou l’écrivaine Maylis de Kerangal stimuleront le débat.

L’Ile aux livres

Bois-Plage-en-Ré, 8-9 août

Lola Lafon, Edouard Louis, Pierre Michon, Jean-Louis Debré, Jean-Paul Didierlaurent, Valentine Goby sont quelques-uns des 110 auteurs qui se presseront sur la petite île de Ré pour ce festival grand public. Chemises ouvertes et tongs, "les auteurs se prêtent plus facilement à des choses qu’ils ne feraient pas en temps normal", constate Joschi Guitton, cofondateur du festival avec Stéphane Guillot, avec qui il dirige l’association littéraire L’Encre et la pierre.

Salon du livre de montagne

Passy, 8-10 août

Cette année, le Salon international du livre de montagne s’annonce mi-littéraire, mi-gastronomique puisque le thème choisi est "Saveurs de montagne". Tables rondes et conférences autour du vin de montagne, de la cuisine anti-âge ou de la raclette kirghize sont au menu.

Lectures sous l’arbre

Le Chambon-sur-Lignon, 17-24 août

Pour valoriser le Japon, pays à l’honneur cette année, le festival invite l’éditeur Philippe Picquier et l’écrivain français Ito Naga. Une lecture de textes du célèbre écrivain nippon Jun’ichiro Tanizaki est également prévue.

Les Rencontres d’Aubrac

Saint-Chély-d’AUbrac, 18-22 août

Les Rencontres d’Aubrac fêteront leur 20e anniversaire l’an prochain. En attendant, le festival joue à fond cette année la carte de son thème, "Imaginaire du ciel étoilé", avec des lectures, des débats, des concerts, une observation du ciel étoilé et un partenariat avec le Centre national d’études spatiales (Cnes). "On varie les postures", résume le directeur Francis Cransac.

La Forêt des livres

Chanceaux-près-Loches, 31 août

Ce festival généraliste a toujours lieu le dernier dimanche d’août. Le prix qu’il décerne, les Lauriers verts de La Forêt des livres, anticipe ceux de la rentrée littéraire. Parmi les lauréats des dernières années, Frédéric Beigbeder et Christophe Ono-dit-Biot.

Et aussi…

Les Dionysies, Arbois, Poligny, Salins-les-Bains, du 4 au 6 juillet.

Salon du livre d’Hossegor, Hossegor, du 4 au 6 juillet.

Salon du livre médiéval, Bayeux, du 5 au 6 juillet.

Salon du livre de conte, Vendôme, du 5 au 6 juillet.

Festival Livres, BD, jeunesse, La Fouillade, du 26 au 27 juillet.

Quai du livre, Lorient, du 1er au 10 août.

Salon international du livre insulaire, Ouessant, du 19 au 22 août.

Festival de bande dessinée, Solliès-Ville, du 22 au 24 août.

Les têtes derrière les fêtes

Qui sont les organisateurs des salons littéraires de l’été ? Des éditeurs, libraires, professeurs, amateurs passionnés de livres, ou tout cela à la fois. Typologie des porteurs de ces festivals.

Maïthé Vallès-Bled, fondatrice du festival Voix vives à Sète, après avoir été celle de Voix de la Méditerranée à Lodève. - Photo DR

Installés pour la plupart depuis plus d’une quinzaine d’années, les salons littéraires de l’été sont bien connus du public et des invités. Les personnes qui les ont fondés, moins. Et, ce n’est pas une surprise, ces initiateurs viennent en grande majorité du secteur du livre. De l’édition, tout d’abord : Jean-François Manier, des Lectures sous l’arbre, a fondé les éditions Cheyne et dirige également la librairie L’Arbre vagabond, au Chambon-sur-Lignon. Dominique Bondu, du Banquet du livre, est sociologue et a collaboré aux éditions Verdier. Il a également dirigé le centre régional du livre de Franche-Comté de 2002 à 2011. Bernard Martin, fondateur du festival Ecrivains en bord de mer, a cofondé avec son épouse les éditions Joca Seria, consacrées à l’art et à la littérature, tandis que Joschi Guitton, de L’Ile aux livres, est responsable des droits étrangers aux éditions Sabine Wespieser. Gonzague Saint Bris, de La Forêt des livres, est journaliste et l’auteur bien connu de nombreuses biographies de personnages historiques et littéraires.

Gonzague Saint Bris et les vedettes de La Forêt des livres (cette année-là, PPDA, Jean d’Ormesson, Charles Aznavour…). - Photo FLORENT MAHIETTE

Mais tous les organisateurs ne sont pas directement issus de l’édition. Certains viennent du milieu plus large de la culture, comme Maïthé Vallès-Bled, directrice de Voix vives à Sète. Directrice du musée Paul-Valéry, elle est également la fondatrice du festival de poésie Voix de la Méditerranée à Lodève, qu’elle lance et dirige de 1999 à 2009. Le festival a depuis été repris par Franck Loyat, fils d’enseignant et professionnel du spectacle vivant.

Quant au Festival de la correspondance, il a été fondé et est présidé par le maire de Grignan, Bruno Durieux. La directrice artistique, Anne Rotenberg, est metteuse en scène et femme de théâtre, et a travaillé au sein de plusieurs institutions culturelles (SACD, Festival d’Avignon…).

Le livre est donc promu bien au-delà du triumvirat éditeurs-libraires-bibliothécaires. Sans oublier que les équipes d’organisation de ces manifestations, toutes sans exception, sont aidées par de nombreux bénévoles.



Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
b

Réseau

il y a 7 ans à 16 h 33

Le péril intermittents "Nous ne savons encore rien des répercussions que le mouvement des intermittents du spectacle aura sur nous. Nous employons des comédiens, nous dépendons d’une maison de techniciens… Personne ne nous a dit "Je ne viendrai pas", mais c’est une incertitude affreuse. Nous ne travaillons pas le cœur léger. Et puis, il y a une pièce de théâtre qui se joue au château de Grignan cet été. Si Olivier Py décide d’annuler le Festival d’Avignon, nous pourrions en pâtir dans la foulée… Donc nous croisons les doigts." Marie-Joseph Baqué, responsable de l’administration du festival de la Correspondance de Grignan. Les intermittents ne sont pas un danger, mais la cheville ouvrière des événements culturels : les petites mains qu'on ne voit pas, et qui doivent se mettre en colère pour qu'on découvre qu'ils existent.


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités