Crowdfunding

La librairie Le Festin nu en quête de soutien pour lancer sa box

Le Festin nu, librairie-salon de thé à Biarritz, veut lancer une offre de box littéraire. - Photo LE FESTIN NU

La librairie Le Festin nu en quête de soutien pour lancer sa box

Nicolas et Caroline Dupèbe, fondateurs et gérants de la librairie Le Festin nu à Biarritz, ont lancé une campagne de financement participatif pour développer une offre de box littéraire.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 01.06.2018 à 16h59,
Mis à jour le 01.06.2018 à 17h00

Le Festin nu, librairie-salon de thé de Biarritz, vient de lancer une campagne de financement participatif, sur la plateforme Ulule, pour pouvoir développer une nouvelle offre de box littéraire.
 
Intitulée Le Facteur livre, cette box s'appuie sur un système d'abonnement allant de un mois à un an. Elle proposera un ou plusieurs livres sous différents formats (grand format, poche, livre audio, ou grands caractères) et sous un choix large de thématiques (littérature, policier, BD, jeunesse, essais…).
 
Lire et manger
 
Aucun risque de tomber sur un classique de la littérature. La box littéraire ne proposera "que des nouveautés", insiste auprès de Livres Hebdo Caroline Dupèbe, cofondatrice et cogérante de la librairie avec son époux Nicolas.
 
Pour accompagner la "nourriture spirituelle", les livres côtoieront de la nourriture "terrestre" non périssable. "Du thé, des bonbons ou du chocolat", souligne la libraire. Et des produits locaux, salés ou sucrés, rempliront une deuxième box plus gourmande.
 
Le Festin nu proposera aussi, hors abonnement, une box "Bibliothèque idéale" qui contiendra 20 livres de poches incontournables, à offrir ou à s'offrir.
 
Militantisme
 
Loin de vouloir concurrencer Amazon, Caroline Dupèbe souhaite "s'adapter aux évolutions" du secteur et "attirer de nouveaux lecteurs". Elle y voit aussi une nouvelle forme de "militantisme" de la part des lecteurs pour soutenir sa librairie indépendante.
 
En date du 1er juin, la librairie a réuni 10 % de son objectif. Il lui reste jusqu'au 28 juillet pour collecter les 10000 euros nécessaires au lancement de sa box littéraire et de son site internet. Si la campagne de financement participatif se solde par un succès, Caroline Dupèbe se tient prête à envoyer les premières box "fin septembre, début octobre". Juste à temps pour la rentrée littéraire.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités