Patrimoine

Au printemps 2021, la maison d'Emile Zola à Médan (Yvelines) va ouvrir le musée Alfred Dreyfus. Fermée depuis 2011, cette résidence de l'auteur de J'accuse, arrive à la fin de sa restauration. "Ce projet est à la fois une sauvegarde d'un lieu emblématique et d’une pensée engagée dans son siècle, celle de Zola, et consacre à Dreyfus un musée qui est porteur des principes de tolérance, de dignité et de respect attaché à ce nom" explique Louis Gautier, Président de l’association Maison Zola – Musée Dreyfus.

Ce bâtiment surplombant la Seine, construit pour l'écrivain en 1885, est classé et ainsi protégé. A partir de 1905, la maison, donnée à l'AP-HP,  a été convertie en annexe de l'hôpital Necker, avant de devenir une école d'infimières. Musée depuis 1987, bénéficiant de diverses aides institutionnelles (notamment le ministère de la Culture, la Dilcrah, la région Ile-de-France), sa réouverture va s'inscrire dans un réseau de maisons d'écrivains, de plus en plus populaires auprès des touristes.

Avec le soutien de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et du mécénat de Pierre Bergé (5M€), c'est avant tout le nouveau musée Dreyfus qui devrait attirer un public principalement scolaire. Ce premier musée permanent dédiée à l'Affaire Dreyfus s'étendra sur 300m2 dans une aile de la maison Zola. Il relatera l'histoire du capitaine et proposera des vidéos et des archives, en plus d'outils multimédias à but pédagogique.

La maison Zola a fait l'objet d'un documentaire diffusé le 26 juillet dernier sur France 5 dans le cadre du programme "Une maison, un artiste", présenté par Patrick Poivre d'Arvor.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités