La maison d’Emile Zola dans la débâcle | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 14.11.2018 à 17h22 (mis à jour le 14.11.2018 à 18h00) Patrimoine

La maison d’Emile Zola dans la débâcle

Plaque située au pied de l'immeuble où à vécu Emile Zola - Photo WIKIMEDIA COMMONS / MU - LICENCE CC A-SA

Les décors intérieurs de la demeure de l’écrivain du XIXe siècle ont été démolis par des promoteurs immobiliers, rapporte le Canard Enchainé.

Le Canard Enchainé daté du 14 novembre révèle que la maison d’Emile Zola, un hôtel particulier situé rue de Bruxelles dans le IXe arrondissement de Paris, a connu des travaux de rénovation à l’été 2018. Une partie des décors intérieurs de l’immeuble, et les restes de l’escalier en bois sculpté datant du XIXe siècle auraient été démolis. Les murs de l’entrée auraient subi le même sort.
 
Le palmipède, qui dénonce un "massacre", attribue la responsabilité aux promoteurs immobiliers de La Foncière Atland et au fonds de pension néerlandais PGGM, co-propriétaires de la bâtisse. Cette "rénovation" visait à agrandir la "surface utile" du bâtiment afin de proposer à la location un espace de 1200 m² de "bureaux modernes et labélisés", d’après un communiqué des gestionnaires.
 
L’immeuble n’étant pas inscrit ou classé comme monument historique, la Ville de Paris et l’Etat ne disposaient d’aucun moyen de recours pour empêcher les travaux, précise le Canard Enchainé. Les travaux de démolition situés à l’intérieur de certains immeubles ne demandent plus le dépôt d’une demande de permis depuis quinze ans. La loi Urbanisme et habitat du 2 juillet 2003 a étendu le principe de "droit à la reconstruction" afin de protèger les promoteurs cherchant à renouveler l’intérieur des bâtiments anciens.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre