Librairie

La police à l'assaut d'une croisière littéraire

La police à l'assaut d'une croisière littéraire

Une vedette avec à son bord une cinquantaine d'auteurs, éditeurs et libraires, a navigué jeudi 12 novembre sur la Seine, pour médiatiser le combat de la réouverture des librairies. Une croisière baptisée L'Arche de Noé, qui a pris fin avec l'intervention de la brigade fluviale.

J’achète l’article 1.50 €

Par Olivier Dion, Anne-Laure Walter,
Créé le 12.11.2020 à 19h19,
Mis à jour le 12.11.2020 à 21h46

Afin d'attirer l'attention des médias et du gouvernement  autour du combat pour la réouverture des librairies, une petite cinquantaine d’auteurs et quelques éditeurs ont embarqué jeudi 12 novembre à bord d’une Arche de Noé, une vedette du Pont Neuf. L'écrivain Sylvain Tesson, parrain de l'intiative, et Marie-Rose Guarnieri (librairie des Abbesses à Paris), qui avaient déjà lancé le 2 novembre l'opération "Rallumez les feux de nos librairies !" , ont participé à cette croisière d'une heure autour de l'île de la Cité.

Le voyage, qui se faisait dans le respect des protocoles sanitaires (bateau découvert, distance entre les auteurs, port du masque obligatoire...), s'est achevé par l'intervention de la brigade fluviale, au prétexte d'une réunion de plus de six personnes. Faisant descendre les occupants sur le quai, la police a contrôlé toutes les autorisations et empêché les occupants de remonter à bord. Au bout d'une demi-heure et pas mal de discussions, tout le monde est reparti.  

Avant cette intervention, plusieurs personnes ont pris la parole, à commencer, à quai, par la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pecresse, descendue avant le départ. A bord se trouvaient aussi de nombreux auteurs et illustrateurs, parmi lesquels Alexandre Jardin, Nancy Huston, Joann Sfar, Chloé Delaume, Alice Ferney, Isabelle Carré, Sorj Chalandon. Plusieurs éditeurs étaient aussi présents à commencer par le Président du Syndicat national de l'édition Vincent Montagne mais aussi Olivier Nora (Grasset), Hugues Jalon (Le Seuil), Jean-Paul Hirsch (P.O.L.), Sophie Giraud (Helium) ou Bruno Caillet (Madrigall). Tout le monde avait ses attestations, et aucune arrestation n'a été signalée.

La compagnie de vedettes n'aura qu'un rappel à la loi.



 


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités