La série "Mytho" écrite par Anne Berest sur Arte | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 09.10.2019 à 12h20 (mis à jour le 09.10.2019 à 13h01) Télévision

La série "Mytho" écrite par Anne Berest sur Arte

Le casting de la série "Mytho" - Photo ARTE

L'écrivaine a mis trois ans pour écrire sa première série, filmée par Fabrice Gobert, réalisateur des Revenants.

Arte diffusera les trois premiers épisodes de sa nouvelle série française Mytho jeudi 10 octobre à 20h55. Les trois suivants seront diffusés le 17 octobre. Ils sont déjà disponibles en ligne depuis le 3 octobre, et jusqu'au 30 octobre. Elle est également vendue en DVD et accessible en vidéo à la demande.

Cette comédie subversive sur la famille avec Marina Hands et Mathieu Demy dans les rôles principaux a été créée par Anne Berest, au scénario, et Fabrice Gobert, à la réalisation. La série a obtenue le prix du public et le prix d'interprétation féminine au festival Séries Mania au printemps dernier.
 


Mère et épouse dévouée, Elvira se sent de plus en plus transparente aux yeux des siens. Dans ce décor où le mensonge est souvent plus facile à accepter que la vérité, elle cède à la tentation pour retrouver amour et attention en déclarant qu'elle est atteinte d'un cancer. Au bord de l'éclatement, entre un mari qui se néglige et des enfants qui s'individualisent sans s'assumer, la famille va se ressouder autour d'elle.

L'écrivaine Anne Berest avait déjà coécrit le scénario du teléfilm de Valérie Donzelli, Que d'amour. L'auteure de La fille de son père (Seuil, 2010), Les patriarches (Grasset, 2012) et Gabriële, avec sa sœur Claire Berest (Stock, 2017), explique les racines de ce récit dans le dossier de presse: "La famille est le premier lieu du mensonge, où chacun apprend à mentir - dès l’adolescence. C’est d’ailleurs salutaire. On deviendrait fou autrement. Le point de départ de la série est autobiographique. Ma mère a eu un cancer du sein. Pendant sa maladie, j’ai vu que je changeais d’attitude. J’étais plus présente que par le passé. Alors je me suis regardée et je me suis trouvée dégueulasse : il fallait que ma mère soit malade pour que je sois plus attentive à elle. Le point de départ de Mytho était né."

L'épilogue ouvre à une suite possible, ce que ne démentent pas les créateurs. "J’ai écrit la saison 1 pendant quatre ans, un peu comme si j’écrivais un roman. Préparer une saison 2 est excitant : les personnages sont incarnés, les décors déjà existants. Mais c’est aussi effrayant. Il faut trouver un nouveau souffle, tout en respectant les règles du jeu initial."
 

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre