La tournée anti-Brexit de Ken Follett à Paris | Livres Hebdo

Par Claude Combet, à Francfort, le 17.10.2019 à 16h56 (mis à jour le 17.10.2019 à 18h01) Francfort 2019

La tournée anti-Brexit de Ken Follett à Paris

The Friendship Tour

L’auteur des Piliers de la terre entraîne Kate Mosse, Jojo Moyes et Lee Child dans une tournée européenne pour délivrer un message d’amitié auprès des lecteurs. Ils seront à Paris le 25 novembre.

Avant même que soit signé le nouvel accord, annoncé jeudi, entre l’Union européenne et le Royaume-Uni sur le Brexit, Ken Follett avait décidé d’entraîner trois de ses confrères, Kate Mosse, Jojo Moyes et Lee Child dans une tournée européenne. Ce « friendship tour » inédit a pour objectif de « porter un message d’amitié et d’union aux lecteurs à l’heure du Brexit, où le sentiment de confusion et les tentatives de rupture se propagent sur le vieux continent ». 

Ensemble sur scène, les quatre auteurs britanniques échangeront sur leur travail, leurs influences, et leur désir collectif de rester européens, « quel que soit le climat politique de l’autre côté de la Manche ». Ils répondront aux questions du public : lecteurs, étudiants, journalistes. 

Les quatre auteurs britanniques iront à Milan (17 novembre), Madrid (19 novembre), Berlin (23 novembre) et Paris. La rencontre parisienne, gratuite (sur inscription) aura lieu le lundi 25 novembre (19 h 30- 21 h) dans l’amphithéâtre Boutmy de Sciences Po. Elle est organisée en partenariat avec la Fnac, les éditions Bragelonne, Calmann-Lévy, Le Livre de Poche,  Robert Laffont et Sonatine, éditeurs respectifs des quatre auteurs.  

« Nous avons des millions de lecteurs dans tous les pays d’Europe continentale, dont la plupart nous lisent dans leur propre langue. Nous voulons leur dire combien nous les aimons », déclare Ken Follett, dans le communiqué. 

« Nos histoires sont les histoires de l’Europe. Notre Histoire est l’Histoire de l’Europe. Face aux défis d’aujourd’hui , il revient aux écrivains de continuer de célébrer ce qui nous rassemble », insiste Kate Mosse. « Sur un plan personnel, je souhaite réaffirmer que je serai toujours européen, et fier de l’être », dit Lee Child. Tandis que que Jojo Moyes souligne : « Nous qui nous sommes toujours considérés comme européens, avons assisté, horrifiés, aux machinations politiques qui ont tenté de nous séparer ».

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre