L’ABF interpelle le maire de Belfort | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 26.04.2018 à 22h03 (mis à jour le 26.04.2018 à 23h00) Bibliothèque

L’ABF interpelle le maire de Belfort

La bibliothèque Léon Deubel à Belfort. - Photo DR

L’Association des bibliothécaires de France demande à l’élu, qui a réduit le budget de la lecture publique de sa ville de 50 %, de revoir sa décision.

Dans une lettre datée du 23 avril, l’Association des bibliothécaires de France (ABF) demande au maire de Belfort, Damien Meslot (LR), de revoir sa politique en direction des bibliothèques de sa ville. Le 14 février, la ville de Belfort a voté en conseil municipal la diminution de 50 % du budget de la lecture public, dont 40 % de réduction pour le budget d’acquisition, et l’augmentation des tarifs d’inscription de 5 à 10 euros pour les Belfortains, et de 10 à 20 euros pour les personnes extérieures à la commune, comme l’avait signalé Livres Hebdo dans son article du 23 mars dernier. Le personnel du réseau de lecture publique municipal, constitué d’une centrale et de deux annexes de quartier, a lui aussi été réduit.
 
L’ABF souligne que la baisse du budget d’acquisition fait passer la ville sous le seuil normatif de 2 euros par habitant et que la hausse des tarifs d’inscription seront préjudiciables aux familles et aux personnes modestes mais que cela ne générera qu’un gain annuel insignifiant au regard de l’ensemble du budget de fonctionnement de la bibliothèque.

"Le maintien à niveau des budgets d'acquisition est la seule garantie de collections mises à jour et attractives, de fonds cohérents, éclectiques, adaptés aux besoins des habitants, écrit Xavier Galaup, président de l’Association des bibliothécaires de France. De même, un personnel formé à l'accueil des publics et à la médiation de ces collections, ainsi qu’un programme d'animations touchant tous les publics sont le gage de la qualité et de l'attractivité des bibliothèques. C’est pourquoi l’Association des Bibliothécaires de France, que je représente, vous demande de bien vouloir reconsidérer votre position et de revoir rapidement les dispositions budgétaires relatives aux bibliothèques belfortaines".
close

S’abonner à #La Lettre