La bibliothèque de Belfort perd 50 % de son budget | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 23.03.2018 à 15h28 (mis à jour le 23.03.2018 à 16h00) Politique

La bibliothèque de Belfort perd 50 % de son budget

La bibliothèque Léon Deubel à Belfort. - Photo DR

Pour protester contre cette décision votée au conseil municipal du 14 février, un collectif d’usagers a lancé une pétition qui a déjà recueilli plus de 1000 signatures.

Le 14 février dernier, la ville de Belfort (Bourgogne-Franche-Comté), 50000 habitants, a voté en conseil municipal la diminution de 50% du budget de sa bibliothèque et l’augmentation des tarifs d’inscription. Ces derniers passent de 5 à 10 euros pour les Belfortains, et de 10 à 20 euros pour les personnes extérieures à la commune. Le budget d’acquisition de documents passe, quant à lui, de 140000 à 67000 euros.

Une douzaine d’usagers ont constitué le collectif Culture pour tous à Belfort pour protester contre ces décisions. Le collectif a lancé une pétition en ligne qui a déjà recueilli plus de 1000 signatures, ainsi qu’une page Facebook pour relayer les actualités du mouvement de protestation.

Constitué d’une centrale, la bibliothèque Léon Deubel, et de deux annexes, le service de lecture publique de Belfort offre de riches collections, notamment 200000 livres dont un fonds patrimonial, compte 10000 abonnés, réalise 300000 prêts et organise près de 200 animations par an.

"La bibliothèque a longtemps été un modèle dans la région, souligne l’ancienne directrice adjointe de la bibliothèque, Yvette Buhler, aujourd’hui à la retraite et membre du collectif Culture pour tous à Belfort. Mais avec un budget d’acquisition correspondant maintenant à 1,3 euro par habitant, elle est en queue de peloton dans les statistiques nationales. Même les villes de 2000 habitants font mieux. Alors que le rapport d'Erik Orsenna vient de réaffirmer le rôle des bibliothèques dans la cité, celle de Belfort voit mis à mal sa mission de diffusion et d'accès à tous de la culture".
close

S’abonner à #La Lettre