Edition

L’Antilopoche la nouvelle collection de L’Antilope

L’Antilopoche la nouvelle collection de L’Antilope

Une collection qui revalorise le fonds

L’Antilopoche la nouvelle collection de L’Antilope

La maison, qui raconte la présence juive à travers le monde, se lance dans le poche. 

Par Pauline Gabinari,
Créé le 03.03.2021 à 19h02

Gilles Rozier et Anne-Sophie Dreyfus enrichissent leur maison d’édition, l’Antilope, d’une collection poche dont les trois premiers titres sortiront en mars. Une collection qui entre en écho avec la philosophie de la maison : faire résonner la culture juive à travers toutes ses facettes.

« Notre volonté est de toucher un public plus large », explique Anne-Sophie Dreyfus, « En 2016, quand Entre les murs du ghetto de Wilno est sorti, de nombreux enseignants nous avaient déjà demandé un format poche, moins coûteux pour les élèves. » Le projet a depuis murit, avec trois ouvrages à paraître en mars à moins de dix euros.  

Un fonds vivant 

L’Antilopoche est aussi une manière de « remettre en avant un fonds qui mérite d’être valorisé et qui est régulièrement demandé en librairie ». A raison de cinq titres par an, la collection rassemblera des livres publiés dans d’autres maisons mais devenus indisponibles comme Discours sur les Juifs de Stanislas de Clermont-Tonnerre, et des ouvrages de fonds tel que Prisons de Ludovic-Hermann Wanda. 

Créé en 2016, L’Antilope rend compte d'une judaïté ouverte à travers des textes littéraires traduits du Yiddish et de l’Hébraïque ou encore écrits en langue française. En cinq ans, la maison a obtenu des prix littéraires comme le Prix France-Liban pour Beyrouth entre parenthèses de Sabyl Ghoussoub ou le Prix WIZO pour Comme deux sœurs de Rachel Shalita. 

Les dernières
actualités