Edition

L’Antilopoche la nouvelle collection de L’Antilope

Une collection qui revalorise le fonds

L’Antilopoche la nouvelle collection de L’Antilope

La maison, qui raconte la présence juive à travers le monde, se lance dans le poche. 

Par Pauline Gabinari,
Créé le 03.03.2021 à 16h51,
Mis à jour le 03.03.2021 à 18h02

Gilles Rozier et Anne-Sophie Dreyfus enrichissent leur maison d’édition, l’Antilope, d’une collection poche dont les trois premiers titres sortiront en mars. Une collection qui entre en écho avec la philosophie de la maison : faire résonner la culture juive à travers toutes ses facettes.

« Notre volonté est de toucher un public plus large », explique Anne-Sophie Dreyfus, « En 2016, quand Entre les murs du ghetto de Wilno est sorti, de nombreux enseignants nous avaient déjà demandé un format poche, moins coûteux pour les élèves. » Le projet a depuis murit, avec trois ouvrages à paraître en mars à moins de dix euros.  

Un fonds vivant 

L’Antilopoche est aussi une manière de « remettre en avant un fonds qui mérite d’être valorisé et qui est régulièrement demandé en librairie ». A raison de cinq titres par an, la collection rassemblera des livres publiés dans d’autres maisons mais devenus indisponibles comme Discours sur les Juifs de Stanislas de Clermont-Tonnerre, et des ouvrages de fonds tel que Prisons de Ludovic-Hermann Wanda. 

Créé en 2016, L’Antilope rend compte d'une judaïté ouverte à travers des textes littéraires traduits du Yiddish et de l’Hébraïque ou encore écrits en langue française. En cinq ans, la maison a obtenu des prix littéraires comme le Prix France-Liban pour Beyrouth entre parenthèses de Sabyl Ghoussoub ou le Prix WIZO pour Comme deux sœurs de Rachel Shalita. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités