Un premier roman par jour

"Le Corps d’après" de Virginie Noar chez François Bourin

Virginie Noar - Photo DR/FRANÇOIS BOURIN

"Le Corps d’après" de Virginie Noar chez François Bourin

Pendant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée littéraire 2019. Avec Le corps d'après, l’auteure raconte la grossesse d’une femme qui lutte contre le conformisme social.

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 17.07.2019 à 10h00,
Mis à jour le 17.07.2019 à 10h00

"Mais tu n’es pas morte." Avec Le Corps d’après, le premier roman de Virginie Noar à paraître le 22 août chez François Bourin, la narratrice retrace l’histoire bouleversante d’un corps qui enfante dans la violence, qui lutte pour son intégrité, pour mieux revenir à la vie. Pour que, peu à peu, après la naissance de l’enfant, advienne aussi une mère, femme enfin révélée à elle-même.
 
"La jeune narratrice fait l'éloge du corps qui sait, du corps compétent, autonome. Et de l'instinct", analyse Véronique Rossignol dans son avant-critique publiée dans Livres Hebdo n° 1224 du 28 juin 2019 avant d'ajouter que "ce que dit ce roman, c'est qu'enfanter est une double naissance et un deuil".

L'ouvrage est sélectionné pour le prix Stanislas du premier roman.
 
A 35 ans, Virginie Noar est journaliste pigiste et travailleuse sociale dans un espace de rencontre parents-enfants. Elle réside à Joyeuse, en Ardèche.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités