Le Fauve d'or du meilleur album pour "Revolution" de Florent Grouazel et Younn Locard | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 01.02.2020 à 20h28 (mis à jour le 01.02.2020 à 21h01) FIBD2020

Le Fauve d'or du meilleur album pour "Revolution" de Florent Grouazel et Younn Locard

Extrait de Revolution, Tome 1, Liberté de Florent Grouazel et Younn Locard (Actes Sud / L’An 2) - Photo ACTES SUD

Robert Kirkman, Yoshiharu Tsuge et Nicole Claveloux ont reçu un Fauve d'honneur au cours du festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Robert Kirkman mercredi, Yoshiharu Tsuge et Nicole Claveloux samedi: le 47Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême a honoré les comics avec l'auteur de la série Walking dead, en tête des ventes de BD en janvier avec l'ultime album Epilogue, les mangas avec le légendaire de La vis, récemment réédité par Cornélius, et l'éclectisme de l'illustratrice et artiste culte d'Alice au pays des merveilles. Les deux hommes ont été distingués pour l'ensemble de leur œuvre.

Cornélius et Nicole Claveloux ont aussi été récompensée par le Fauve patrimoine, qui aurait pu alors se rebaptiser matrimoine) pour La Main Verte et autres récits.

Ce samedi 1er février, le FIBD décernait ses Fauves, après avoir déjà remis quelques prix depuis mercredi, le Grand prix de la ville d'Angoulême (à Emmanuel Guibert) et les prix jeunesse. Cette édition a été marquée par la visite jeudi du président de la République Emmanuel Macron, la première visite présidentielle depuis 1985, et par la grève des auteurs hier lors d'un rassemblement devant la statut d'Hergé.

Au début de la soirée, Gwen de Bonneval, Prix René-Goscinny, a invité les auteurs présents dans la salle du Théâtre d'Angoulême à le rejoindre sur scène afin d'évoquer les difficultés qu'ils rencontrent alors que le rapport Racine sur les auteurs et artistes, remis il y a 9 jours, souligne leur précarisation et leur vulnérabilité.

La cérémonie a ensuite déroulé son programme et ses discours, émus ou drôles, avec, au final, le tant convoité Fauve d'or du meilleur album. Dans un palmarès très éclaté, faisant la part belle aux petites maisons d'édition, le prix a été décerné à Revolution, Tome 1, Liberté de Florent Grouazel et Younn Locard paru il y a un an chez Actes Sud / L’An 2.

Cet album écrit et dessiné à quatre mains
au terme de cinq ans de travail, est une fresque d’une folle ambition, qui évoque les événements de 1789 à 1794 en se tenant au plus près du peuple, et non dans les pas des grandes figures de l’époque.

"Avec autant de soin que de vivacité, Florent Grouazel et Younn Locart donnent vie à chacun au fil de huit chapitres ponctués de très beaux tableaux, clins d'œil aux peintres de l'époque" écrivait Fabrice Piault dans son avant-critique en 2018.


Le palmarès intégral du FIBD 2020
  • Fauve d'honneur: Robert Kirkman, Yoshiharu Tsuge, Nicole Claveloux
  • Grand prix de la ville d'Angoulême: Emmanuel Guibert
  • Fauve d'or du meilleur album: Revolution, Tome 1, Liberté de Florent Grouazel et Younn Locard (Actes Sud / L’An 2) - Prix Château de Cheverny de la bande dessinée 2019, prix Millepages 2019 (BD indés-américaine)
  • Prix spécial du jury: Clyde Fans, de Seth (Delcourt)
  • Prix de la série: Dans l'Abîme du temps, de Gou Tanabe et H.P. Lovecraft (Ki-oon, coll. "Les chefs d'œuvre de Lovecraft")
  • Prix révélation: Lucarne, de Joe Kessler (L'Association)
  • Prix de l'audace: Acte de Dieu, de Giacomo Nanni (Ici même)
  • Prix du patrimoine: La Main Verte et autres récits de Nicole Claveloux et Edith Zha (Cornélius) - Prix Artémisia 2020 (matrimoine)
  • Fauve prix du public - France Télévision: Saison des roses, de Chloé Wary (FLBLB) - Prix Artémisia 2020 (émancipation)
  • Fauve Polar SNCF: No Direction, d'Emmanuel Moynot (Sarbacane)
  • Prix de la BD alternative: Komikaze #18 (Croatie)
  • Fauve jeunesse: Les Vermeilles, de Camille Jourdy (Actes sud BD)
  • Fauve Jeunes adultes: Le Tigre des neiges #4, d'Akiko Higashimura (Le Lézard noir)
  • Prix des Lycées : Le Voyage de Marcel Grob: juin 1944, de Philippe Collin et Sébastien Goethals (Furutopolis)
  • Prix des Collèges: Obie Koul, #1, Un week-end sur deux chez mon père, de Pierre Makyo et Alessia Buffolo (Kennes)
  • Prix des Ecoles: La quête, d'Isabelle Arsenault (La Pastèque)
  • Prix René-Goscinny: Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann pour l'album Le dernier Atlas (Dupuis)
close

S’abonner à #La Lettre