Le Fauve jeunesse pour "Le prince et la couturière" | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 24.01.2019 à 19h20 (mis à jour le 25.01.2019 à 10h04) FIBD

Le Fauve jeunesse pour "Le prince et la couturière"

Extrait de "Le prince et la couturière"

Le Fauve jeunesse et les prix découvertes ont été décernés ce jeudi 24 janvier au festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Angoulême a décerné ses premiers prix lors de la journée inaugurale du Festival international de la bande dessinée.

Le Fauve jeunesse récompense Le prince et la couturière de l’Américaine Jen Wang paru en mai 2018 chez l’éditeur girondin Akileos. Cette bande dessinée pour les plus de 9 ans suit le prince Sébastien, qui aime s’habiller avec des robes et courir les nuits parisiennes sous l'identité de Lady Cristallia. Ses parents, qui ignorent tout de sa vie nocturne, lui cherchent une fiancée. Une des deux seules personnes à connaître son secret est sa meilleure amie Frances, qui a toujours rêvé de devenir une grande couturière.

Le prix des Lycées a été décerné au premier tome d’Il faut flinguer Ramirez de Nicolas Pétrimaux (Glénat), par ailleurs récompensé ce soir par le Prix des libraires de bande dessinée décerné par le groupement Canal BD.

Le prix des Collèges a préféré le deuxième tome de La brigade des cauchemars de Franck Thilliez au scénario et Yomgui Dumont au dessin, publié chez Jungle en septembre dans la collection « Frissons ».

Quant au prix des Écoles, il a distingué au deuxième tome de la série Heroic-fantasy La boîte à musique : le secret de Cyprien de Gijé et Carbone, édité chez Dupuis en novembre.

Par ailleurs Angoulême a remis ses prix Découvertes.
Dans le cadre du Concours de la BD scolaire, quatre prix ont été remis.
  • Prix espoir : Thomas Ouedraogo, Le fruit du hasard
  • Prix du scénario : Fela Maazou, C’était une blague
  • Prix du graphisme : Louise Moutessier, Skate or die
  • Prix Angoulême : Julien Auclair, Jap vu par Jap
Le Prix Drawmecomics est revenu à  Flavie Roux, le Prix Jeunes talents région à Robin Pouch et le Prix Jeunes talents à Louis Lanne.
 
 
close

S’abonner à #La Lettre