FRANCFORT 2014

Un éditeur m’a dit : c’est comme une coupe de champagne, profites-en. Quand les bulles seront parties, la vie sera plus plate… Alors je savoure la coupe de champagne”, sourit Anna Jarota, l’agente littéraire la plus en vue de l’édition 2014 de la Foire du livre de Francfort, qui a déjà vendu Merci pour ce moment, de Valérie Trierweiler, dans 9 pays, dont la Chine, un contrat signé à la foire. 
 
Avant l’annonce du prix Nobel à Patrick Modiano, c’était à la Foire le livre dont tout le monde parlait. L’agente de Valérie Trierweiller ne pouvait faire un pas sans être arrêtée par ses confrères ou des éditeurs, venus la féliciter ou… s’informer sur les droits du livre. “Je ne peux pas terminer un rendez-vous sans qu’un éditeur arrive qui n'était pas sur le planning. Il y a comme un essaim d’abeilles qui “buzze” autour de ma table. Même un éditeur islandais m’a couru après” raconte-t-elle. Tandis que sa voisine de table au centre des agents se moquait gentiment : “Tu n’as eu que trois éditeurs en même temps aujourd'hui”…
 
“Ce n’est pas toujours simple de faire des enchères dans onze pays en même temps mais c’est formidable. Il faut se concentrer pour savoir à quelle étape de l’enchère on en est dans ce pays” souligne-t-elle. Si la Grande-Bretagne (Biteback), l’Espagne (Maeva, qui le publie le 21 octobre), l’Italie (Corbaccio, où il paraît le 23 octobre), le Portugal, la Pologne, le Vietnam, la Russie, la Bulgarie, la Roumanie et la Chine ont déjà signé, elle est sur le point d’obtenir “un bon deal” avec l’Allemagne et des négociations sont en cours avec les Etats-Unis, la Croatie, la Hongrie, la République tchèque et la Lituanie. 
 
Mais Anna Jarota n’en oublie pas le reste de son catalogue. Elle a vendu pour Bill Claeg, qu’elle représente désormais en Europe, The Girls d’Emma Cline dans seize pays et a eu une enchère avec neuf éditeurs en France, remportée par La Table ronde, pour cette histoire d’une adolescente dont les parents divorcent et qui se retrouve dans La famille, la communauté de Charles Manson, l’assassin de l'actrice Sharon Tate. Elle annonce un autre livre événement, un “narrative non-fiction” d’un auteur français dont elle tait encore le nom. Elle révèle en revanche qu’elle vient de recevoir des inédits de Truman Capote… De quoi faire pétiller une autre foire. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités