Economies

Le gouvernement québecois concentre ses bibliothèques et centres de documentation

Le gouvernement québecois concentre ses bibliothèques et centres de documentation

Plusieurs bibliothèques des ministères sont menacées par le plan d'économies du gouvernement québecois.  

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
avec Le Devoir,
Créé le 19.08.2015 à 14h55,
Mis à jour le 19.08.2015 à 15h00

Le plan d'économies du gouvernement provincial québécois, dirigé par le premier ministre Philippe Couillard, se traduit par une vaste réorganisation des bibliothèques et des centres de documentation ministériels qui pourrait entraîner, d'après le quotidien montréalais Le Devoir, la fermeture de plusieurs d'entre eux. 

La bibliothèque du ministère de la Santé et des Services sociaux va fermer ses portes le 25 septembre pour être déplacée, puis fusionnée avec plusieurs autres bibliothèques ministérielles. Cette réorganisation ne s'accompagnera d'aucune suppression d'emploi selon Noémie Vanheuverzwijn, porte-parole du gouvernement québécois, citée par Le Devoir, qui estime toutefois que la fermeture de cette bibliothèque, qui était ouverte au public, entraînera "une perte d'expertise irremplaçable pour les gestionnaires, les chercheurs, et les étudiants du domaine de la santé"

"Le gouvernement coupe les services sans mesurer l'impact de ses décisions. Ce n'est pas vrai qu'on trouve tout sur Google et sur Wikipedia", assure quant à elle Lucie Martineau, présidente du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec, interviewée par Le Devoir.

Le centre de documentation du ministère de la Santé proposait jusqu'à maintenant 30 000 livres et 400 titres de périodiques, et on ne sait pas quelle proportion de ces documents restera disponible après déménagement et fusion au sein de la bibliothèque Cécile-Rouleau, située dans un autre batiment ministériel de la ville de Québec. 

La bibliothèque Cécile-Rouleau, créée en 1972, devrait abriter et concentrer plusieurs autres bibliothèques et centres de documentation relevant du gouvernement québecois. Si le nombre de fermetures et de fusions n'est pas encore connu, tous les ministères ont été pressés de rationaliser leurs services de documentation, d'après une note interne émise par le gouvernement et obtenue par Le Devoir. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités