Québec

Le plan livre à 12,7 millions de dollars du gouvernement québécois

La ministre de la culture et de la communication québécoise, Hélène David - Photo PLQ

Le plan livre à 12,7 millions de dollars du gouvernement québécois

Attendu depuis six mois, le "plan d'action sur le livre" dévoilé le 24 avril par la ministre de la culture et des communications du Québec, Hélène David, comprend 12 mesures pour un total de 12,7 millions de dollars canadiens, qui viennent principalement soutenir la librairie.

J’achète l’article 1.50 €

Par Fabrice Piault,
Créé le 26.04.2015 à 18h27,
Mis à jour le 26.04.2015 à 19h00

Le "plan d'action sur le livre" au Québec, dévoilé vendredi 24 avril à Sherbrooke par la ministre de la culture et des communications québécoise, Hélène David, à l'occasion de la Journée mondiale du livre, comprend 12 mesures pour un total de 12,7 millions de dollars canadiens (près de 9,6 millions d'euros) sur deux ans, "dont 10,7 millions de dollars sont de nouveaux investissements", précise le communiqué du ministère.

Initialement attendu pour novembre dernier par les professionnels du livre, qui avaient manifesté leur impatience en décembre, ce plan fait suite au refus, l'été dernier, du nouveau gouvernement libéral, de légiférer sur la régulation du prix des livres comme le réclamaient les associations d'auteurs, d'éditeurs, de libraires et de bibliothécaires rassemblées dans le mouvement "Sauvons les livres", et comme le prévoyait le gouvernement, battu, du Parti québécois. Tout en rejetant toute régulation des prix, la ministre de la culture avait confié à son adjoint parlementaire, le député de Sherbrooke Luc Fortin, une vaste mission de consultation des acteurs du monde du livre afin de déboucher sur des mesures compensatoires.

Les 12 mesures du plan d'action visent particulièrement, souligne le communiqué, à "consolider les librairies agréées, dans toutes les régions et sur le Web", même si elles apporteront un bol d'air à l'ensemble de la chaîne du livre, et notamment aux éditeurs. Les librairies agréées bénéficieront, en même temps que la littérature québécoise, d'une campagne de promotion nationale et d'un soutien aux actions de promotion sur le Web et dans les réseaux sociaux (1,2 M$). Elles seront également appuyées pour les animations (50 000 $), l'amélioration de leur offre numérique et l'innovation technologique (350 000 $), leurs outils bibliographiques, de gestion financière et d'information sur les ventes (1,7 M$), leurs outils de mesure de performance (825 000 $), la réalisation de projets collectifs, l'établissement de services communs ou la mise en place de campagnes collectives (2,275 M$).

D'autres mesures destinées aux bibliothèques devraient profiter indirectement aux librairies aussi bien qu'aux éditeurs. 2 M$ sont prévus pour "Accroître le soutien à la promotion et à l'animation du livre et de la lecture grâce aux ententes de développement culturel, principalement mais non exclusivement dans les bibliothèques publiques ". 3,750 M$ visent à "accroître le soutien aux bibliothèques publiques pour l'achat de livres imprimés et numériques".

Par ailleurs, intégrant à son plan le prolongement des mesures prises pour soutenir l'édition grâce à l'aide fiscale et au crédit d'impôt, la ministre de la culture annonce une campagne de sensibilisation des acheteurs institutionnels (administrations, collectivités locales, bibliothèques, écoles...) pour leur rappeler leur obligation légale de s'approvisionner auprès des librairies agréées de leur région. Les programmes gouvernementaux d'aide aux librairies agréée seront mises en cohérence avec le plan d'action, tandis qu'une réflexion menée par l'ancien ministre et éditeur Denis Vaugeois visera à "évaluer l'opportunité d'effectuer des modifications réglementaires et législatives", notamment pour "adapter les inventaires des librairies aux besoins des clientèles", "redéfinir les librairies agréées spécialisées" (gastronomie, art...) ou encore "intégrer le livre numérique à la Loi sur le développement des entreprises québécoises dans le domaine du livre", dite Loi 51.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités