Le Grand prix Palatine couronne Tierno Monénembo | Livres Hebdo

Par Marie-Christine Imbault, avec mci, le 23.04.2013

Le Grand prix Palatine couronne Tierno Monénembo

L'écrivain guinéen francophone, lauréat du prix Renaudot en 2008, est distingué pour Le terroriste noir (Seuil).

Soutenu par la Banque Palatine en partenariat avec le musée Carnavalet, le Grand prix Palatine du roman historique, doté de 5 000 euros, distingue un roman pour sa rigueur historique, la qualité de son écriture et l'originalité de son intrigue.

Paru en août dernier au Seuil, Le terroriste noir de Tierno Monénembo, déjà lauréat du Grand prix du roman métis 2012, restitue le parcours d'Addi Bâ, un jeune Guinéen né en 1916, accueilli en France à l'âge de 13 ans. Soldat pendant la Seconde Guerre mondiale, il rejoint la Résistance et crée le premier maquis des Vosges en 1942.

Le jury du Grand prix Palatine du roman historique, créé et organisé par Floryse Grimaud, se compose de Stéphane Bern, Philippe Bertrand, Jacques Chancel, Irène Frain, Floryse Grimaud, Karin Hann, Jean-Marc Léri, Pascal Ory, Daniel Picouly, Jean-Marc Ribes, Jacques de Saint Victor, Philippe Vallet.

La sélection 2013 comportait 4 autres titres
Le roi des ombres, d'Eve de Castro (Robert Laffont)
Le siècle de Dieu, de Catherine Hermary-Vieille (Albin Michel)
Le grand complot, de Laurent Joffrin (Robert Laffont)
Une femme aimée, d'Andreï Makine (Le Seuil)
close

S’abonner à #La Lettre