Grand prix des librairies 2021

[Le libraire de l’année] Pascale Girard, le Mokiroule, Ardèche et Drôme (5/6)

Pascale Girard, créatrice de la librairie ambulante Le Mokiroule - Photo PASCALE GIRARD

[Le libraire de l’année] Pascale Girard, le Mokiroule, Ardèche et Drôme (5/6)

Pour la deuxième année, Livres Hebdo présente chaque vendredi un des candidats à l’élection du prix du Libraire de l’année pour laquelle nos lecteurs professionnels du livre sont appelés à voter. Aujourd’hui, Pascale Girard, fondatrice de la librairie ambulante le Mokiroule.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécile Charonnat,
Créé le 30.07.2021 à 11h30,
Mis à jour le 30.07.2021 à 12h22

2015. Persuadée que le modèle de la librairie itinérante répond parfaitement aux besoins de son territoire, Pascale Girard lance sur les routes de la vallée de l’Eyrieux (Ardèche et Drôme) le Mokiroule, un ancien "librobus" joyeusement redécoré par l’illustratrice Magali Attiogbé. Six ans d’activité, et une crise sanitaire plus tard, sa conviction reste plus qu’intacte.

"L’expérience m’a confirmé que c’était bien le projet qu’il fallait faire sur ce territoire, soutient celle qui a passé vingt ans dans le spectacle vivant et l’évènementiel avant de se tourner vers les livres. Et je reste archiconvaincue que, dans les milieux très ruraux et certains quartiers urbains, l’itinérance est l’une des meilleures solutions pour avoir un commerce et surtout créer du lien." Le Covid lui aura d’ailleurs démontré combien elle a su s’installer dans le quotidien des gens.

Se réinventer

Alors qu’elle bataille avec les préfectures pendant le dernier confinement pour avoir le droit de s’installer sur les marchés, réservés aux commerces alimentaires et de graines malgré le caractère essentiel de la librairie, elle a obtenu gain de cause grâce à l’aide de certains clients. "Ce sont ces solidarités inattendues, tous ces gestes de soutien et toute la fidélité qu’ils m’ont témoignée qui m’ont fait grandir et qui donne un sens particulier à mon activité", reconnaît Pascale Girard.

Très mobilisée tout au long de l’épidémie pour assurer le commerce du livre dans sa vallée jusqu’à parfois faire "du deal de livres au cul de la voiture ", la libraire a également profité de la crise pour réfléchir à son métier et se réinventer.

Structurer différemment le CA

La disparition des festivals et des évènements culturels en 2020, qui lui fournissaient jusqu’à 30 % de son chiffre d’affaires (150 000 euros), l’a confortée dans sa volonté "d’articuler différemment le CA". Elle a donc doublé ses présences sur certains marchés de fin de semaine, "un plaisir insoupçonné" pour celle qui "redoute plus que tout la routine". Pour répondre à de nombreuses demandes mais aussi "à une envie", elle s’est formée auprès de l’École du livre de jeunesse de Montreuil afin d’accroître et de diversifier son activité de médiation. Elle a en outre lancé cet été une formule d’abonnement pour enfants, à la manière de ce que propose l’École des loisirs.

Consciente que la librairie itinérante n’est "pas adaptée à toutes les personnalités", Pascale Girard ne regrette à aucun moment son projet "un peu fou" et tous ses hivers passés "en boots et en bonnet dans un camion à 8°. Aujourd’hui, je sais exactement pourquoi je fais ce métier et ce que j’apporte aux gens. C’est le cadeau que m’a offert le Mokiroule".
 

Les nommés du Prix spécial du libraire de l’année


Les professionnels du livre, lecteurs de Livres Hebdo, sont invités à désigner le "Libraire de l'année" en votant du 2 juillet au 27 août pour une des personnalités nommées par la rédaction du magazine.

Découvrez chaque vendredi le portrait d’un libraire sur livreshebdo.fr.
 
Les libraires nommés sont :
  • Rosalie Abirached, De Beaux lendemains, Bagnolet
  • Cécile Bory, Librairie Georges, Talence
  • Patrick Corbet, Momie, Grenoble
  • Pascale Girard, Le Mokiroule, Drôme, Ardèche
  • Laurent Parez, Dernier rempart, Antibes
  • Ayla Saura et Solveig Touzé, La Nuit des temps, Rennes

Le Prix spécial du libraire de l’année sera remis lors de la soirée de remise de prix à Paris le 30 septembre.

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
f

Jean-Marie

il y a 2 mois à 15 h 02

Une super libraire, dynamique, compétente et passionnée. Rencontrée sur un marché. elle mérite le titre de libraire de l'année !


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités