Le Man Booker Prize est attribué à Hilary Mantel

Le Man Booker Prize est attribué à Hilary Mantel

Hilary Mantel © Sara Lee

Le Man Booker Prize est attribué à Hilary Mantel

Le grand prix littéraire britannique récompense le roman historique Wolf Hall, que Joëlle Losfeld pourrait publier en France.

Par Marie-Christine Imbault,
avec mci Créé le 15.04.2015 à 21h52

L'écrivaine britannique Hilary Mantel a remporté mardi outre-Manche le prestigieux Man Booker Prize pour son roman historique Wolf Hall, publié chez Fourth Estate.

La lauréate, qui remporte 50 000 £ (54 000 €), était en compétition avec A.S. Byatt, J.M. Coetzee, Adam Foulds, Simon Mawer et Sarah Waters, autres finalistes qui ont reçu chacun 2 500 £ (2 700 €) et une édition personnalisée de leur ouvrage.

Hilary Mantel, 57 ans, a mis cinq ans pour écrire ce roman de quelque 600 pages sur la vie de Thomas Cromwell, et notamment sa relation avec Thomas More. Elle a d'ores et déjà entamé l'écriture de la suite.

Le jury du Man Booker Prize, qui couronne pour la première fois un ouvrage des éditions Fourth Estate, a voulu consacrer l' “extraordinaire” talent de conteuse d'Hilary Mantel.

“Elle retravaille l'histoire à sa manière”, remarque son éditrice française, Joëlle Losfeld. Celle-ci, qui a publié La locataire en février dernier et envisage d'éditer prochainement Derrière les ombres, a actuellement Wolf Hall en lecture. “Hilary Mantel est une de mes auteures favorites”, dit-elle.

Trois titres traduits en France

Trois de ses titres ont été traduits auparavant en France, où ils sont toujours disponibles : Fludd, à l'humour très british, et Changement de climat, la chronique d'une famille anglicane, chez Gaïa, ainsi que C'est tous les jours la fête des mères, sur les relations mère-fille, chez Rivages.

Le Man Booker Prize récompense tous les ans une oeuvre de fiction d'un auteur du Commonwealth ou de la république d'Irlande.

A part un chèque conséquent, le prix assure surtout une notoriété mondiale et des ventes records. En Grande-Bretagne, Fourth Estate a immédiatement procédé à un retirage de 100 000 exemplaires, qui s'ajoutent aux 22 000 exemplaires déjà vendus.

En 2008, le Man Booker Prize avait couronné le jeune indien Aravind Adiga pour Le tigre blanc, paru simultanément en France chez Buchet-Chastel (18 000 exemplaires vendus), où son deuxième roman est prévu pour septembre 2010.

Salman Rushdie, Kazuo Ishiguro et Margaret Atwood figurent parmi les précédents lauréats.

Les dernières
actualités