Loi Lang

Le Médiateur du livre se saisit de la BD numérique

Jeux de regards sur le stand Kazé. - Photo Olivier Dion

Le Médiateur du livre se saisit de la BD numérique

L'arrivée en France au mois de mai de l'application Piccoman lancée par la firme sud-coréenne Kakao, fait réagir le régulateur de la loi sur le prix unique du livre. Le Médiateur du livre s'est saisi de la question des bandes dessinées numériques vendues en monnaie virtuelle.

Par Dahlia Girgis ,
avec AFP
Créé le 19.04.2022 à 15h33 ,
Mis à jour le 19.04.2022 à 19h27

Le régulateur de la loi sur le prix unique du livre en France a indiqué le 19 avril s'être saisi de la question des bandes dessinées numériques vendues en monnaie virtuelle. L'initiative du Médiateur du livre est prise en prévention de l'arrivée en France au mois de mai de Piccoma. L'application du sud-coréen Kakao permet de lire sur mobile des mangas ou webtoons, également disponibles en version papier, avec un prix parfois exprimé en jetons numériques.

Une consultation sera lancée pour "savoir si des modèles économiques de micro-transactions sous forme de jetons peuvent être appliqués à des livres numériques soumis à un régime de prix fixe". Le sujet concerne principalement des bandes dessinées asiatiques comme le manga et coréennes avec les webtoons.

Sur Piccoma, le modèle économique consisterait à offrir quelques chapitres d'un livre, puis à donner deux choix pour débloquer les suivants: payer en monnaie classique (0,50€ le chapitre), ou attendre un certain nombre d'heures pour accumuler des jetons numériques. Or, depuis 2011, la loi a été adaptée pour appliquer un prix unique aux livres numériques identiques à leur version papier.

Les dernières
actualités