Politique

Le nouvel essai de Christiane Taubira lancé à 100 000 exemplaires

Christiane Taubira - Photo DR

Le nouvel essai de Christiane Taubira lancé à 100 000 exemplaires

Avec Nous habitons la Terre, qu'elle publie le 23 février, l’ex-garde des Sceaux entend dénoncer les inégalités sociales et repenser la question démocratique.

J’achète l’article 1.50 €

Par Amélie Boutet,
Créé le 22.02.2017 à 17h05,
Mis à jour le 22.02.2017 à 20h00

L’ancienne ministre de la Justice et garde des Sceaux, Christiane Taubira, reprend la plume et publie jeudi 23 février un nouvel essai chez Philippe Rey, Nous habitons la Terre, tiré à 100000 exemplaires, dont 80000 mis place. L’ouvrage entend dénoncer les inégalités sociales et tente de repenser la question démocratique afin de recréer les conditions d'une solidarité solide et durable entre les hommes.

Connue pour ses qualités d’oratrice, sa prose engagée et son érudition littéraire, Christiane Taubira s’indigne dans cet essai des inégalités et des violences, mêlant des citations de Pouchkine, de l'écrivain franco-libanais Amin Maalouf ou de Laurent Gaudé. Elle critique l’invocation permanente du concept de crise, un mot "facétieux" et "familier", qui suggère "une espèce d’intermède, un entracte, comme un temps en suspens nécessaire pour mesurer le bonheur d’avant et apprécier son retour dès la reprise". Christiane Taubira tente de redonner un sens aux mots vilipendés, elle identifie les règles de vie commune dans une société laïque et s’attaque aux idées des extrêmes, qui veulent "légitimer les abus et l’injustice".

Le plan média est conséquent avec une grande interview dans Le Monde et un passage à C à vous sur France 5 ce mercredi 22 février.

Son précédent ouvrage, Murmures à la jeunesse, paru en février 2016 chez Philippe Rey et vendu à 150000 exemplaires depuis, vient d'être réédité, le 8 février, chez Pluriel, la marque poche de Fayard. L'auteure a également publié, chez Philippe Rey en mai 2015, L’esclavage raconté à ma fille, qui s’est vendu à 15000 exemplaires.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités