Le Point choisit ses 25 livres de l’année | Livres Hebdo

Par Marie-Christine Imbault, le 19.11.2014 à 17h07 (mis à jour le 19.11.2014 à 22h31) - 2 commentaires Palmarès

Le Point choisit ses 25 livres de l’année

Photo LE POINT

Les critiques de l’hebdomadaire ont établi la liste des 25 livres de l’année.

Essais, romans français ou étrangers, meilleures ventes, livres primés mais très peu de livres récompensés par les grands prix et quasiment aucun livre plus confidentiel. La liste du magazine Le Point est composée d’une vingtaine d’éditeurs différents, dont Actes Sud, Albin Michel, Fayard, Grasset et Seuil cités deux fois.
 
Le jury du Point se compose de treize critiques du journal : Claude Arnaud, Jean-Paul Enthoven, Marc Lambron, Marie-Françoise Leclère, Elisabeth Lévy, François-Guillaume Lorrain, Thomas Mahler, Julie Malaure, Valérie Marin La Meslée, Christophe Ono-dit-Biot, Michel Schneider, Albert Sebag, Laurent Theis.
 
La sélection
• Emmanuel Carrère, Le royaume (POL).
• Paul Veyne, Et dans l’éternité je ne m’ennuierai pas (Albin Michel)
• Maylis de Kerangal, Réparer les vivants (Verticales)
• Jean d’Ormesson, Comme un chant d’espérance (Héloïse d’Ormesson)
• Olivier Rolin, Le météorologue (Seuil)
• Donna Tartt, Le chardonneret,  traduit de l’américain par Edith Soonckindt (Plon)
• Theodore Zeldin, Les plaisirs cachés de la vie (Fayard)
• André Glucksmann, Voltaire contre attaque (Robert Laffont)
• James Salter, Et rien d’autre (L’Olivier)
• Philippe Aghion, Gilbert Cette, Elie Cohen, Changer de modèle, Odile Jacob)
• Olivier Adam, Peine perdue (Flammarion)
• Hillary Clinton, Mémoires. Le temps des décisions. 2008-2013, traduit de l’anglais par P. Chambon, L. Chemla, P. Chemla et O. Demange (Fayard)
• Kamel Daoud, Meursault, contre-enquête (Actes Sud)
• Haruki Murakami, L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de Pèlerinage, traduit du japonais par Hélène Morita (Belfond)
• Pascal Bruckner, Un bon fils (Grasset)
• Gérard Depardieu et Lionel Duroy, Ça s’est fait comme ça (XO)
• Edouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule (Seuil)
• Philipp Meyer, Le fils, traduit de l’américain par Sarah Gurcel (Albin Michel)
• Charles-Edouard Bouée, en collaboration avec François Roche, Confucius et les automates (Grasset)
• Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais (Actes Sud).
• Anthony Marra, Une constellation de phénomènes vitaux, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Dominique Defert (Lattès)
• Adrien Bosc, Constellation (Stock)
• Bénédicte Vergez-Chaignon, Pétain (Perrin)
• Taiye Selasi, Le ravissement des innocents, traduit de l’anglais par Sylvie Schneiter (Gallimard)
• James Ellroy, Extorsion, traduit de l’américain par Jean-Paul Gratias (Rivages)

Thématiques

Commentaire récent

“ 4 sur 25! Moi aussi ” Francoise il y a 5 ans à 18 h 43
close

S’abonner à #La Lettre