Prix littéraire

Le prix Strega 2021 récompense Emanuele Trevi

Photo MUSACCHIO, IANNIELLO & PASQUALINI

Le prix Strega 2021 récompense Emanuele Trevi

L’auteur Emanuele Trevi reçoit pour la première fois le "Goncourt" italien, avec Due vite (Neri Pozza).

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 22.07.2021 à 13h06,
Mis à jour le 22.07.2021 à 14h00

Due vite, d’Emanuele Trevi (Neri Pozza), a remporté le 8 juillet le 75e prix Strega, le "Goncourt" italien, organisé par la Fondation Maria et Goffredo Bellonci et Strega Alberti Benevento, avec le soutien de la Chambre de commerce de Rome et celui de BPER Banca.

Dans son roman, Emanuele Trevi raconte son amitié avec Rocco Carbone et Pia Pera, deux écrivains disparus. Le romancier italien souligne "leurs différentes natures : Rocco Carbone est enclin à infliger des coups à cause des Furies qui le poursuivent sans relâche ; Pia Pera est encline à les recevoir à cause de son âme préhensile et sensible, si sujette aux illusions. Il redessine leurs traits : la physionomie anguleuse, les traits marqués du premier ; l’aspect de charmante dame anglaise du second, si séduisant qu’il ne suggère aucun regret pour la beauté qui lui manque", précise l’éditeur Neri Pozza.

Due vite a remporté le prix avec 187 voix sur un total de 589 votes exprimés (pour 690 votants), devant Borgo Sud, de Donatella Di Pietrantonio (Einaudi), 135 voix, Il pane perduto, d’Edith Bruck (La Nave di Teseo), 123 voix, L’acqua del lagonon è mai dolce, de Giulia Caminito (Bompiani), 78 voix, et Il libro delle case, d’Andrea Bajani (Feltrinelli), 66 voix.

Critique littéraire et romancier primé

Né à Rome en 1964, Emanuele Trevi a été critique littéraire et a publié plusieurs romans, comme Quelque chose d’écrit, traduit chez Actes Sud en 2013, finaliste du prestigieux prix Strega en 2012 et récompensé par le prix du Livre européen 2012 et le prix Boccaccio. Avec son roman Peuple de bois (Actes Sud, 2017), il reçoit le prix Marco Polo Venise 2017. En 2020, le romancier italien a publié Songes et fables – Un apprentissage, toujours chez Actes Sud.

Emanuele Trevi succède à Sandro Veronesi, lauréat 2020 avec Il colibrì (La nave di Teseo), paru chez Grasset sous le titre Le colibri, et à Antonio Scurati, lauréat 2019 avec M. Il figlio del secolo (Bompiani), publié en France aux Arènes sous le titre M, l’enfant du siècle.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités