Politique du livre

Le SLF se félicite de l'adoption par le Sénat de plusieurs mesures en faveur des librairies et du prix unique du livre

G. Husson - Photo O. DION

Le SLF se félicite de l'adoption par le Sénat de plusieurs mesures en faveur des librairies et du prix unique du livre

Frais de port, encadrement des soldes d'éditeurs, subventions aux librairies et distinction entre neuf et occasion: le Syndicat de la Librairie Française appelle les députés à voter le texte adopté par le Sénat hier en première lecture.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 09.06.2021 à 16h24,
Mis à jour le 09.06.2021 à 17h00

L'adoption en première lecture le 8 juin de la proposition de loi ""Améliorer l'économie du livre", qui vise à conforter l’économie du livre et à renforcer l’équité et la confiance entre ses acteurs , a été bien accueillie par le Syndicat de la librairie française (SLF).

Frais de port

Dans son communiqué le SLF se réjouit qu'un tarif minimum de frais de port s'applique à tous, mettant fin la facturation des frais de port à 1 centime d’euro sur internet. "Ce tarif minimum devra tenir compte des tarifs postaux en vigueur et de l’impératif de maintien sur le territoire d’un réseau dense de détaillants" précise le syndicat. "C'est ainsi la fin annoncée, y compris pour les colis mixtes et les programmes de fidélité type Premium, de la quasi-gratuité des frais de port pratiquée par les grandes plateformes sur internet, sous la pression d'Amazon. Le SLF dénonce depuis des années cette distorsion de concurrence constituant un contournement de la loi sur le prix unique du livre et un obstacle au développement de la présence des libraires sur internet" ajoute-t-il.

Les libraires pourront ainsi faire leurs envois à un tarif plus abordable que Colissimo qui a encore augmenté en 2021 portant à 7 euros le coût moyen d’une expédition pour les libraires. Ces mesures permettent "d’atteindre l’objectif d’un véritable prix unique pour les livres expédiés à domicile, fixé récemment par le président de la République."

La conjugaison de ces deux mesures permettra d’atteindre l’objectif d’un véritable prix unique pour les livres expédiés à domicile, fixé récemment par le président de la République.

D'autres mesures positives

Par ailleurs, le SLF se félicite que la Loi prévoit une distinction claire entre livres neufs et livres d'occasion sur internet, mettant ainsi "fin aux pratiques de certaines grandes plateformes et places de marché sur internet consistant à diluer sciemment la perception du prix fixé par l’éditeur."

Le syndicat note que cette loi encadre les soldes d'éditeurs, pour les livres publiés depuis plus de deux ans et dont le dernier approvisionnement remonte à plus de six mois. "Dans ce cas de figure, des éditeurs pouvaient solder leurs propres titres tout en laissant les libraires continuer de les commercialiser au prix fort, d’où la coexistence de deux prix pour le même livre" explique le SLF qui rappelle que les nouvelles dispositions pour cette pratique permettent "aux éditeurs d’écouler plus facilement certains stocks d’ouvrages, tout en maintenant un prix unique pour chaque livre et en évitant une concurrence faussée avec les libraires".

Enfin, l’attribution aux communes et aux intercommunalités d’une compétence leur permettant d’accorder des subventions aux librairies est évidemment une grande avancée pour le soutien aux librairies indépendantes, afin de favoriser leur installation, leur maintien ou leur développement.

Le Syndicat demande désormais aux députés de l'Assemblée nationale de voter pour le texte de loi adopté au Sénat, qui passe par une porcédure accélérée, ce qui laisse augurer un sort favorable à l'Assemblée nationale.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités