Le SLF table sur un lancement de MO3T fin 2015 | Livres Hebdo

Par Clarisse Normand, le 23.03.2015 à 20h06 (mis à jour le 23.03.2015 à 22h00) Librairie

Le SLF table sur un lancement de MO3T fin 2015

Le projet MO3T devrait voir le jour d'ici à fin 2015, voir début 2016.

Matthieu de Montchalin, président du SLF, a fait le point au Salon du livre sur les projets collectifs de la librairie indépendante pour 2015.
 

Une présentation des projets collectifs de la librairie indépendante a eu lieu lundi 23 mars au forum professionnel du Salon du livre sous la houlette de Matthieu de Montchalin.
Le président du Syndicat national de la librairie qui a présenté quatre chantiers phares pour 2015 a fait la part belle à MO3T aux côtés de Pierre Geslot, responsable des projets de lectures numériques chez Orange, l’opérateur qui gère le développement du système permettant la vente de livres numérique et garantissant aux acheteurs leur accès dans la durée quel que soit le support.

Le SLF qui accompagne le projet a insisté sur les enjeux que représente son lancement rapide pour les librairies indépendantes. Entré dans une phase d’industrialisation, MO3T va être, selon les deux protagonistes, connecté à ePagine et Leslibraires.fr  et devrait, sous un nouveau nom gardé secret, être lancé fin 2015, voire début 2016.

La libraiie indépendante en campagne

La librairie indépendante part en campagne
Matthieu de Montchalin a poursuivi son intervention en évoquant les trois autres projets de l’année. A côté de l’Observatoire de la librairie qui a fait l’objet d’une présentation à part entière vendredi 20 mars et du développement de la campagne de communication lancée fin 2014 autour de la marque Librairie indépendante, il a fait le point sur les prochaines Rencontres nationales de la profession organisées à Lille les 21 et 22 juin. Placées « sous l’égide de la mutualisation et de la recherche d’un modèle économique serein », il a rappelé les principales thématiques qui donneront lieu à des ateliers. Soit, parmi celles-ci, la diffusion des sciences humaines, les marchés publics, la distribution et le transport, l’innovation…

Dans ce contexte, Matthieu de Montchalin n’a pas hésité lors de sa présentation à considérer, à plusieurs reprises, la librairie comme « un métier d’avenir ».
close

S’abonner à #La Lettre