Édition

Le SNE lance son enquête sociale annuelle

Poste de travail chez Magnard-Vuibert - Photo OLIVIER DION

Le SNE lance son enquête sociale annuelle

Le Syndicat national de l’édition lance ce 20 juillet son enquête sociale annuelle. Les entreprises de la filière ont jusqu’à la mi-septembre pour répondre. Les résultats seront rendus publics au début de novembre.

Par Charles Knappek,
Créé le 20.07.2021 à 18h36,
Mis à jour le 21.07.2021 à 11h50

Avec son prestataire Asymptéo, le Syndicat national de l’édition (SNE) lance ce 20 juillet son enquête sociale annuelle. Il s’agit pour l’organisme de répondre à son obligation d’établir annuellement un rapport social de branche, ainsi que le prévoient les articles L2241-8, L2241-9 et D2241-1 du Code du travail. Ces textes imposent notamment au SNE de fournir des informations et des données statistiques nécessaires à la négociation annuelle des salaires.

Le rapport social de branche permet également la négociation triennale sur les mesures tendant à assurer l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et sur les mesures de rattrapage visant à remédier aux inégalités constatées.

Activité partielle et télétravail

L’an dernier, le SNE avait mené son enquête sans pouvoir en publier les résultats, pour cause de traitement tardif des données dans le contexte de la crise sanitaire. 77 entreprises (51 groupes et 26 éditeurs indépendants) représentant 9 000 salariés y avaient néanmoins participé, garantissant une bonne représentativité au sein d’un secteur qui comptait un peu plus de 14 000 salariés en 2020.

Cette année, le questionnaire évolue : il introduit une partie sur l’activité partielle liée au confinement et une partie consacrée au télétravail.

Les entreprises ayant reçu le questionnaire ont jusqu’à la mi-septembre pour envoyer leurs réponses. Les premiers résultats seront présentés au début de novembre en Commission paritaire permanente de négociation et d’interprétation.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités