L’écrivain vietnamien Nguyên Huy Thiêp fait chevalier des Arts et des Lettres

L’écrivain vietnamien Nguyên Huy Thiêp fait chevalier des Arts et des Lettres

Lundi, Nguyên Huy Thiêp, auteur qui déclencha un véritable séisme dans l’opinion publique vietnamienne en 1986 avec Un général à la retraite (l’Aube) a été décoré du grade de chevalier des Arts et des lettres à Hanoï.

avec vlg, avec l'afp
Créé le 15.04.2015 à 21h00

Renvoyé par son premier éditeur vietnamien pour des écrits jugés trop corrosifs, Nguyên Huy Thiêp a depuis obtenu une large reconnaissance internationale. Lundi, l’ambassadeur de France à Hanoï, Jean-François Borel, a marqué un pas supplémentaire en le consacrant chevalier des Arts et des Lettres pour son « engagement dans la promotion de la diversité culturelle » et sa « volonté à faire connaître [ son pays ] à l’étranger, au sein notamment de la francophonie ». Nguyên Huy Thiêp est né à Hanoï (Vietnam) en 1950. Historien de formation, il était illustrateur de volumes scolaires pour les Éditions de l'Éducation, quand, en 1986, il se lance dans la brèche ouverte par les réformes politiques du ² doi moi ² (renouveau) pour écrire un livre. Si Un général à la retraite, nouvelle sur les contradictions du Vietnam post-révolutionnaire, lui attira immédiatement les foudres de l’Etat, c’est par ce titre également qu’il acquît une reconnaissance internationale. Depuis 1990, il est fidèle aux éditions de l’Aube qui ont d’abord publié sa première nouvelle puis plusieurs de ses ouvrages dont : Le cœur du tigre, La vengeance du loup, Conte d’amour d’un soir de pluie, L’or et le feu, Une petite source douce et tranquille, Les démons vivent parmi nous et A nos vingt ans.

15.04 2015

Les dernières
actualités