Statistiques

L'édition de poésie se mobilise pour chiffrer l'essor du genre

Olivier Dion

L'édition de poésie se mobilise pour chiffrer l'essor du genre

Si les éditeurs de poésie sont nombreux à noter une hausse des ventes, et plus généralement un intérêt accru pour le genre, cet essor n'est pas mesuré par des chiffres précis, le rapport annuel du SNE traitant ensemble "théâtre" et "poésie". Une situation en passe de changer, à l'initiative d'Alexandre Bord, co-directeur de "L'Iconopop".

J’achète l’article 1.5 €

Par Souen Léger,
Créé le 03.03.2023 à 15h56

C'est assez rare pour être souligné. Dans son rapport annuel sur "Les chiffres de l'édition", le Syndicat national de l'édition devrait, d'ici 2024, opérer un changement de catégorie en distinguant les segments "théâtre" et "poésie", jusqu'ici traités comme un seul et même marché (qui représentait 0,3% du CA de l'édition française en 2021).

Initié par Alexandre Bord, co-directeur de la collection "L'Iconopop" créée fin 2020 par L'Iconoclaste, le projet vise à obtenir des données précises sur les ventes de poésie, à l'instar du modèle québécois où les évolutions du marché sont déjà bien documentées. "En deux ans d'existence, nous avons vendu 60 000 exemplaires pour 14 titres publiés, c'est très significatif en poésie ! Tout le monde dit que les chiffres sont en hausse mais ce n'est visible nulle part", explique l'éditeur. "Le panel du SNE est grand mais loin d'être exhaustif (...) Certains des principaux éditeurs de poésie ne faisaient pas remonter leurs chiffres", précise-t-il encore.

Fin 2022, il contacte donc le syndicat et propose, avec succès, de lui transmettre un listing de maisons acceptant de rejoindre le panel. Sur la soixantaine de structures contactées, 27 ont répondu favorablement parmi lesquelles Bruno Doucey, Cheyne éditeur, Le Castor Astral, les éditions Unes, Lanskine, Chandeigne, Almanach, Lurlure, La Boucherie littéraire, ou encore Les Carnets du Dessert de Lune.

Si les maisons transmettent bien leurs chiffres, et que la distinction entre "théâtre" et "poésie" est validée par le bureau du SNE, les deux segments apparaîtront sur deux lignes différentes à l'occasion du rapport publié en 2024 (sur les données de l'année 2023). "Nous pourrions avoir une courbe d'évolution à partir de 2025 seulement. Si le constat de croissance qu'on fait de notre côté est chiffré, nous pourrons le communiquer auprès des institutions, peut-être débloquer de nouvelles aides, nous faire davantage exister médiatiquement", analyse Alexandre Bord. Le dernier changement de catégorie dans les statistiques du SNE remonte à 2020, lorsque mangas et comics ont été séparés.

Les dernières
actualités