Féminisme

Les 12 livres incontournables de la vague #MeToo

Mona Chollet. - Photo DR/LA DÉCOUVERTE

Les 12 livres incontournables de la vague #MeToo

Long-seller, onde de choc, déflagration, conspué, incompris: les livres sur le féminisme et post #MeToo n'ont pas laissé indifférents et sont devenus fondateurs d'une vague de fonds qui a bouleversé la société.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 05.03.2021 à 10h18,
Mis à jour le 05.03.2021 à 11h01

L'AFROFÉMINISTE
Ne suis-je pas une femme? de bell hook. Cambourakis.
Dans cet essai paru en 1981 aux États-Unis et publié en 2015 chez Cambourakis, traduit par Olga Potot, la représentante prolifique de l’afroféminisme, bell hooks, critique les processus de marginalisation des femmes noires au sein des féminismes blancs et dans les mouvements noirs de libération.

LE LONG-SELLER
Sorcières. Mona Chollet. Zones.
Mona Chollet interroge les liens entre la figure de la sorcière et les préjugés contemporains sur la femme indépendante, âgée ou sans enfant, dans cet essai édité par Zones et vendu à plus de 220 000 exemplaires depuis sa sortie en septembre 2018.

LE PLURIDISCIPLINAIRE
Cours petite fille! Des femmes-Antoinette Fouque.
Placé sous la direction de Samuel Lequette et Delphine Le Vergos et publié aux éditions Des Femmes-Antoinette Fouque, cet ouvrage pluridisciplinaire confronte les enjeux des débats après #MeToo au regard des violences de genre, du consentement, de l’émancipation des femmes et de l’égalité des sexes.

LE POINTU
La querelle des femmes ou "N'en parlons plus". Eliane Viennot. Editions iXe.
Dans ce livre publié chez iXe, Éliane Viennot retrace la polémique liée à la place des femmes en Europe de la fin du Moyen Âge jusqu’au XXe siècle à travers des traités, des pamphlets ou des œuvres d’art. Elle montre comment « la querelle des femmes » a influencé nos sociétés et notre manière d’organiser les relations entre les sexes.

L'ORGASME DIÉSEL
Jouissance Club. Jüne Pla. Marabout.
Présent à plusieurs reprises dans les meilleures ventes pratique depuis sa parution chez Marabout en janvier 2020, le titre de Jüne Pla s’est glissé dans le Top 20 à la faveur des fêtes de fin d’année. L’instagrameuse y dispense des conseils pour décomplexer sa sexualité.

L'ONDE DE CHOC
Le consentement. Vanessa Springora. Grasset.
Impossible d’avoir échappé à la déflagration provoquée par le livre de Vanessa Springora, publié par Grasset, dans lequel elle raconte sa relation avec Gabriel Matzneff, alors qu’elle avait 14 ans et lui 49. Libérant la parole sur la pédocriminalité, l’ouvrage a provoqué la chute de Matzneff et d’autres personnalités publiques.

LE PAS DE CÔTÉ
Le regard féminin, une révolution à l'écran. Irids Brey. L'Olivier.
Dans cet ouvrage publié par L’Olivier et prix de l’Essai féministe 2020 du magazine Causette, Iris Brey étudie l’histoi re cinématographique pour s’interroger sur le sens caché des images et théoriser le « female gaze », une manière de filmer les femmes sans en faire des objets.

LE CONSPUÉ
Je suis un monstre qui nous parle. Paul B. Preciado. Grasset.
En novembre 2019, le philosophe trans Paul B. Preciado dénonce devant 3 500 psychanalystes l’idéologie de la différence sexuelle prônée par les pères fondateurs de la discipline. Il est interrompu, hué par son auditoire et son discours, publié dans son intégralité par Grasset, provoque un séisme dans le champ psychanalytique.

LE PAMPHLET MISANDRE
Moi, les hommes, je les déteste. Pauline Harmange. Le Seuil.
Pauline Harmange défend la misandrie et souligne que la colère envers les hommes peut être un chemin émancipateur dans cet essai initialement édité par Monstrograph en août 2020 et republié par Le Seuil un mois plus tard. Réduit à sa seule revendication misandre, il a suscité une vive polémique dès sa sortie.

L'INCOMPRIS
Le génie lesbien. Alice Coffin. Grasset.
Dans son ouvrage publié chez Grasset, et réduit à quelques extraits tronqués, Alice Coffin livre un récit autobiographique et ses réflexions sur le féminisme, la procréation médicalement assistée (PMA), les violences faites aux femmes ou encore la place des femmes et des lesbiennes dans l’espace public, les médias et la culture.

LE BEST-SELLER MAINSTREAM
Femmes puissantes. Léa Salamé. Les Arènes/France Inter.
Les Arènes et France Inter ont adapté douze entretiens menés par Léa Salamé, dans son émission radio, avec des femmes de premier plan. Parmi elles, Laure Adler, Amélie Mauresmo, Leïla Slimani ou Christiane Taubira évoquent notamment leur pouvoir ou encore leur rapport à la féminité.

LA DÉFLAGRATION
La familia grande. Camille Kouchner. Le Seuil.
Camille Kouchner accuse son beau-père Olivier Duhamel d’avoir agressé sexuellement, durant deux ans, son frère jumeau alors qu’ils avaient 14 ans. La publication de son ouvrage au Seuil le 7 janvier a déclenché une vague de témoignages sur les réseaux sociaux avec le hashtag #MeTooInceste.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités