Les archives de François Guérif à la BNF | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 19.06.2015 à 14h14 (mis à jour le 19.06.2015 à 15h21) Patrimoine

Les archives de François Guérif à la BNF

François Guérif. - Photo OLIVIER DION

L’éditeur, directeur de « Rivages/Noir », a donné ses archives personnelles à la Bibliothèque nationale de France.

La bibliothèque nationale de France a annoncé que François Guérif, 70 ans, fondateur de la mythique collection "Rivages/Noir" a fait don de ses archives personnelles, qui couvrent depuis ses débuts dans l’édition en 1978 jusqu’à aujourd’hui. Elles rejoignent "le fonds d’archives de littérature policière que le département des manuscrits de la BNF constitue depuis plusieurs années et qui contribuent à la valorisation de ce genre" précise-t-elle dans son communiqué.

Editeur et critique de cinéma, François Guérif a commencé sa carrière comme libraire, en ouvrant à Paris en 1973 la librairie Au troisième œil, spécialisée dans le cinéma, le roman policier et la science-fiction (reprise ensuite par Stéphane Bourgoin). En 1978, il devient éditeur pour Red Label,  puis pour la collection "Fayard Noir", et assure de 1979 à 2001 la rédaction en chef et la direction de la revue Polar. En 1986, il créé "Rivages/Noir" à la demande d’Edouard de Andréis, alors directeur de Rivages, puis "Rivages/Thriller" et fait découvrir aux lecteurs français, James Ellroy, Tony Hillerman, James Lee Burke et Dennis Lehanne.  

Il s’agit majoritairement de la correspondance que François Guérif a entretenu avec ses auteurs de romans noirs et de polars : les Français Jean-Patrick Manchette, Léo Malet, Thomas Narcejac et Pierre Siniac, les Américains Robert Bloch, Howard Fast, Jim Nisbet, Ellery Queen, et bien sûr l’écrivain James Ellroy, vedette de son catalogue, sans oublier le Britannique Robin Cook et le Cubain Daniel Chavarria. Ces archives comprennent également des documents inédits comme Another Time, une pièce en deux actes d’Howard Fast datant de 2002. 
close

S’abonner à #La Lettre