Patrimoine

Les Archives nationales de Fontainebleau ferment leurs portes

Bâtiment du site de Fontainebleau. - Photo ARCHIVES NATIONALES (FRANCE)

Les Archives nationales de Fontainebleau ferment leurs portes

Alors que deux bâtiments des Archives nationales de Fontainebleau menaçaient de s'effondrer depuis 2014, le ministère de la Culture et de la Communication a annoncé mardi 28 juin la fermeture du site. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
Créé le 29.06.2016 à 14h23,
Mis à jour le 29.06.2016 à 16h02

La ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay a annoncé mardi 28 juin la fermeture du site des Archives nationales de Fontainebleau (Seine-et-Marne), où deux bâtiments risquaient de s'effondrer depuis 2014, a indiqué le ministère dans un communiqué.
 
La ministre, qui s'est exprimée devant le comité technique ministériel, "a annoncé sa décision de fermer ce site (de Fontainebleau) et de redéployer le projet des Archives nationales sur deux sites: l'un patrimonial, au Quadrilatère Rohan Soubise à Paris, l'autre contemporain et s'inscrivant dans le Grand Paris, à Pierrefitte-sur-Seine", souligne le communiqué.
 
Deux bâtiments du site de Fontainebleau avaient été mis sous protection en mars 2014 pour risque d'effondrement. Des fissures avaient été découvertes dans ces édifices des années 1970, rendant inaccessibles environ 60 kilomètres linéaires de documents. Les fissures pourraient être dues à une mauvaise conception du bâtiment ou bien au transfert de 8000 tonnes de cartons de documents d'un seul côté du site, provoquant un important déséquilibre. Le site était totalement fermé depuis l'été 2014. 

Les agents réaffectés 
 
"Un dispositif d'accompagnement personnalisé pour les 42 agents affectés à Fontainebleau sera mis en place, permettant à chacun de retrouver un poste correspondant à ses qualifications et à son expérience", précise le communiqué du ministère. "Ce redéploiement s'accompagnera d’un travail pour repenser les missions exercées par les Archives nationales", ajoute-t-il.
 
A l'étroit dans leurs sites historiques de l'hôtel de Soubise, au cœur du quartier du Marais à Paris, et de Fontainebleau, les fonds des Archives nationales avaient été redéployés entre ces deux sites et le nouveau bâtiment de Pierrefitte-sur-Seine (Seine Saint-Denis), inauguré début 2013.
 
Les Archives nationales "bénéficieront d’investissements conséquents afin de leur assurer un fonctionnement et un rayonnement à la mesure de leurs missions, tant sur le site de Pierrefitte-sur-Seine que sur le site historique de Paris", a assuré le ministère.

En 2014, le Canard enchaîné mentionnait des rapports alarmants sur l'état et les mauvaises conditions de stockage des archives en général, réparties sur les trois sites que sont Paris, Fontainebleau et Pierrefitte. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités