Rencontre

Les bibliothécaires francophones réunis à Sierre autour des questions de patrimoine

Les bibliothécaires francophones réunis à Sierre autour des questions de patrimoine

Le 4e congrès de l'Association internationale francophone des bibliothécaires et documentalistes, organisé du 15 au 17 août dans le Valais, en Suisse, réunit une soixantaine de professionnels autour des enjeux de la conservation.

J’achète l’article 1.50 €

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 16.08.2017 à 17h41,
Mis à jour le 16.08.2017 à 18h00

Environ soixante professionnels venus d'une vingtaine de pays ont fait le déplacement à Sierre, en Suisse, pour assister au 4e congrès de l'AIFBD (Association internationale francophone des bibliothécaires et documentalistes) consacré aux nouveaux enjeux de la conservation du patrimoine documentaire.

Dans ce domaine comme dans bien d'autres, le numérique change la donne, comme l'a rappelé Maureen Clapperton, directrice générale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BanQ) lors de sa conférence inaugurale. Son institution, dont la particularité est de rassembler des missions de lecture publique, de bibliothèque nationale et d'archives, met l'accent sur les démarches collaboratives, notamment par des ateliers de formation pour devenir contributeurs de Wikipedia. Le but: renforcer la langue française dans la célèbre encyclopédie collaborative, le versement de plusieurs centaines de photos libres de droit dans Wikimedia et le dépôt dans Wikisource de 39 livres également libres de droit en lien avec l'histoire et la culture du Québec. "Aujourd'hui, les bibliothèques doivent profiter des compétences informationnelles de leurs usagers", a affirmé la directrice.

Marie-Christine Doffey, directrice de la Bibliothèque nationale suisse (BNS) s'est réjouie de son côté du nombre croissant de projets touchant à la conservation documentaire en Suisse, tout en soulignant que les situations étaient cependant très différentes selon les communes, les villes et les cantons auxquels incombent les questions culturelles, l'Etat fédéral intervenant peu en la matière. La BNS, seule bibliothèque à faire du prêt à domicile, se consacre à la préservation et à la diffusion de son patrimoine documentaire, y compris sous forme numérique, en s'appuyant sur les grands principes énoncés en 2015 par l'Unesco.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités